Acheter

Arcand Adrien - A bas la haine !


Auteur : Arcand Adrien
Ouvrage : A bas la haine !
Année : 1965

Lien de téléchargement : Arcand_Adrien_-_A_bas_la_haine.zip

À BAS LA HAINE ! Le grand journaliste John Swinton fut longtemps rédacteur-gérant (managing editor) du Times de New York. Lorsqu'il prit sa retraite, ses confrères américains lui firent un grand banquet. Ci-après, une partie de son discours en réponse du toast porté à la "presse indépendante": "Il n'existe pas de telle chose qu'une presse indépendante, à moins que ce ne soit dans une petite ville de campagne. "Vous le savez et je le sais. Il n'y en a pas un seul parmi vous qui ose écrire son honnête opinion, et si vous le faisiez, vous savez à l'avance que votre écrit ne serait jamais imprimé. Je suis payé $150 par semaine pour ne pas publier mon honnête opinion dans le journal pour lequel je travaille. D'autres, parmi vous, recoivent de pareils salaires pour un pareil travail et si n'importe qui d'entre vous était assez fou pour écrire son honnête opinion, il se retrouverait sur le pavé à se chercher un emploi. "L'occupation du journaliste de New York est de détruire la vérité, de mentir ouvertement, de pervertir, d'avilir, de ramper aux pieds de Mammon, et de vendre sa race et sa patrie pour son pain quotidien. "Vous le savez et je le sais; aussi, quelle folie que de boire à la santé d'une 'presse indépendante' ! "Nous sommes les outils et les valets d'hommes riches qui se tiennent derrière la coulisse. Nous sommes des polichinelles, ils tirent les ficelles et nous dansons. Nos talents, nos possibilités et nos vies sont la propriété d'autres hommes. Nous sommes des prostitués spirituels".Voilà ce qu'un journaliste consciencieux se sentait obligé de dire publiquement, comme chant du cygne qui mettait fin à sa carrière, avant la dernière guerre mondiale. Il est vrai qu'il travaillait pour le "N.Y. TIMES", ce quotidien qui prétend donner le ton à l'opinion mondiale, surtout américaine, mais qui n'est en somme que le porte-voix des richissimes banquiers juifs de Wall Street. On se souvient que c'est ce "N.Y. TIMES" qui fit le plus pour justifier les deux premières guerres mondiales, pour exalter le "good uncle Joe" Staline, pour sanctifier les trahisons de Yalta, Téhéran et Potsdam, pour béatifier les "bons réformateurs agraires" Mao-Tsé-Toung et Tchouen-Lai et puis l'autre "bon réformateur agraire" Fidel Castro; pour discréditer les anticommunistes si dangereux pour le judeo-communisme, le sénateur Jos. McCarthy et le général MacArthur; qui fit campagne contre le sénateur Goldwater pour sa proposition de politique militaire au Vietnam, qui fait maintenant campagne contre le président Johnson parce qu'il applique cette politique, qui critique aussi le président Johnson parce qu'il a fait marcher trop rudement ses "Marines" contre les bandits de Castro qui tentaient de faire un nouveau Cuba avec San Domingo. La lecture régulière du "N.Y. TIMES" donne une assez juste idée des décisions prises par le grand sanhédrin financier international, qui se croit toujours le maître du monde moderne et fait marcher les journalistes et sous-journalistes comme des polichinelles attachés par des ficelles, comme disait le confrère John Swinton. (1) Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, la situation décrite par Swinton a empiré. C'en est rendu au point que, un peu partout, les autorités politiques, judiciaires, policières, religieuses, doivent de plus en plus fréquemment se plaindre ou fulminer contre la gent journalistique "engagée" qui se croit, à l'instar du "N.Y. TIMES" à contrôle non-chrétien et non-occidental, arbitre de l'avenir, de la morale, de la foi et de la "re-structure" du monde chrétien et occidental.Nous vivons dans un monde de mensonge et de perfidie. La vérité est constamment soustraite (quand elle ne plaît pas) ou salie (quand elle est trop belle) ou tronquée (quand elle est trop complète). En 1952, le Pape Pie XII a dû se plaindre même de la presse catholique qui avait fait pendant vingt ans la guerre du silence autour des miracles de Fatima. Et combien d'évêques, après les séances du Concile Oecuménique Vatican II ont lu avec un certain effarement les distorsions publiées dans les journaux de leurs diocèses concernant ce Concile ! Le mensonge, dont Satan lui-même est le père (s. Jean VIII), est d'autant plus temporaire, local, opportuniste, compromettant et tolérant que la vérité est éternelle, universelle, intégrale, intransigeante et intolérante. La vérité n'admet pas de soustraction, de souillures, de voile ou d'enténèbrement. La vérité est la mère de la compréhension, de l'entente, de l'ordre, de la justice et de l'amour, lequel engendre la vraie paix. Le mensonge crée les fausses nouvelles, les fausses théories, l'histoire erronée; en notre époque plus qu'en toute autre, il est devenu un produit de fabrication à la chaîne qui suscite le chaos des idées par la perversion des mots. Le dialogue, dont on parle tant, est devenu impossible puisque les mêmes mots ont un sens différent ou contraire suivant l'optique spirituelle de ceux qui les utilisent. Et il n'y a que deux seules optiques possibles dans ce dialogue recherché et qui ne sera possible qu'après la chute définitive d'une des deux optiques: celle du christianisme spiritualiste trinitaire, celle du judaïsme matérialiste farouchement antichrétien. Comme le répètent tant de savants auteurs juifs, il y a entre les deux un abîme sans fond et infranchisable que rien ne saura jamais combler. Et ceux qui, par esprit de faux "bonententisme" ou pour des considérations d'avantages personnels, ont voulu avoir un pied dans l'un et l'autre messianismes, en sont revenus irrécupérablernent "judaïsés dans la mesure qu'ils ont été déchristianisés", pour employer l'expression de l'historien juif Bernard Lazare. Et, leur foi (c'est-à-dire la Vérité) ayant été `détotalisée', ils sont devenus partiellement incrédules et, ne pouvant plus trouver de refuge dans la "Vérité intransigeante et intolérante'' du messianisme chrétien, ils se sont livrés partiellement au messianisme désuet d'il y a vingt siècles qui veut renaître matérialistement sur les ruines désirées du spiritualiste. C'est pourquoi l'historien juif éminent James Darmesteter a écrit avec tant de justesse: "Le Juif, est le docteur de l'incrédule, tous les révoltés de l'esprit viennent à lui, dans l'ombre ou à ciel ouvert". Les fondations "judéo-chrétiennes", de financement juif, sont les parfaits lupanars spirituels pour ces "révoltés de l'esprit". Le mensonge, par ses produits et sous-produits, engendre inévitablement la querelle, la révolte, l'émeute, la guerre, l'homicide. Il est le père de cette fille hideuse que l'on appelle la Haine. La haine ne peut, ni de près ni de loin, surgir de l'enseignement du Christ, qui n'est qu'Amour. Elle ne peut venir que de ce qui est antichrétien, anti-amour. Quand Saint Jean parle de "Satan, père du mensonge, car il n'y a pas de vérité en lui, homicide dès le commencement", il décrit assez bien comment le mensonge ne peut produire que de l'homicide. Et comme Jésus-Christ a dit, par un décret sans appel, "Je suis la Vérité", il s'ensuit que tout ce qui est contre le Christ et Son christianisme est mensonger et originateur d'homicide. Sur notre terre, depuis dix-neuf siècles et en ce moment, le judaïsme talmudique est ce qu'il y a de plus fervemment antichrétien, d'autant plus que le judaïsme a à sa disposition les contrôles mondiaux de la finance, de la propagande, de la politique et de la diplomatie: donc les contrôles primordiaux pour la propagation du mensonge. Tout l'Occident chrétien le sait, presque tous ses membres n'osent le dire, par intérêt personnel. Ayant payé le plein prix de dire la vérité, je suis un des rares Occidentaux chrétiens qui puisse se permettre de parler sans crainte des conséquences: privilège rarissime en notre époque. ...

2733 lectures

Voir aussi

Menant Joachim - Zoroastre

Auteur : Menant Joachim Ouvrage : Zoroastre Essai sur la philosophie religieuse de la Perse Année :...

Lire la suite

Maury Alfred - Le symbolisme des animaux au moyen âge

Auteur : Maury Alfred Ouvrage : Le symbolisme des animaux au moyen âge Année : * Lien de...

Lire la suite

Bellamy Félix-Charles-Marie - Eon de l'Etoile

Auteur : Bellamy Félix-Charles-Marie Ouvrage : Eon de l'Etoile L'hérétique de Brocéliande Année : *...

Lire la suite

Czaplicka Maria Antonina - Le chamanisme en Sibérie

Auteur : Czaplicka Maria Antonina Ouvrage : Le chamanisme en Sibérie Année : 1914 Lien de...

Lire la suite

Carnoy Emile Henry - Contes français

Auteur : Carnoy Emile Henry Ouvrage : Contes français Année : 1885 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Roumanille Joseph - Galéjades et contes provençaux

Auteur : Roumanille Joseph Ouvrage : Galéjades et contes provençaux Année : 18** Lien de...

Lire la suite

Sébillot Paul - Joyeuses histoires de Bretagne

Auteur : Sébillot Paul Ouvrage : Joyeuses histoires de Bretagne Année : 1910 Lien de téléchargement...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book