Acheter

Haas-Colle Maurice - Dubitando 09


Auteur : Haas-Colle Maurice (Boisdefeu Jean-Marie)
Ouvrage : Dubitando 09 « Dubitando ad veritatem pervenimus. » Petite revue d’histoire révisionniste
Année : 2006

Lien de téléchargement : Haas-Colle_Maurice_-_Dubitando_09.zip

Mémoire juive contre histoire. (ou l’aversion juive pour tout examen critique de la Shoah) Robert Faurisson. Elie Wiesel écrit dans ses mémoires : « Les chambres à gaz, il vaut mieux qu’elles restent fermées au regard indiscret. Et à l’imagination » (Tous les fleuves vont à la mer …, Le Seuil, 1994, p. 97). Comme lui, Simone Veil, Claude Lanzmann et bien d’autres sommités juives ont fini par recommander la même discrétion. Après trop de tentatives infructueuses pour relever le défi que leur avaient lancé les révisionnistes (« Montrez-nous ou dessinez-nous une chambre à gaz nazie ! »), ils ont préconisé l’abandon de la méthode historique ou scientifique au profit du recours à « la mémoire ». Ce qu’ils appellent leur « mémoire » n’est qu’un fonds de récits et de témoignages non vérifiés. Comme ils ont normalement tendance à examiner de près ce qu’on leur présente comme véridique, l’historien ou le chercheur scientifique, fussent-ils juifs, seront tenus pour de dangereux fureteurs qui risquent de « contester » et de « réviser ». On les écartera. En particulier, on les tiendra à distance du saint des saints que constituent la Shoah et son corollaire, le très juteux Shoah Business. « Quel avenir pour la mémoire de la Shoah ? » « Quel avenir pour la mémoire de la Shoah ? » C’est sous ce titre que Le Monde de ce jour (15 juin 2006, p. 3) publie un article où il se confirme que la mémoire de la Shoah et le Shoah Business sont à défendre contre toute approche des historiens, quels qu’ils soient. L’article s’ouvre sur le mot d’ « argent ». Evoquant les liquidités de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, organisation qu’elle préside, Simone Veil déclare : « Cet argent est l’argent des morts. Nous devons être très rigoureux dans sa gestion. » Il va de soi que « l’argent des morts » va aux vivants et il faut savoir que le banquier David de Rothschild convoite la succession de S. Veil. La dotation de la Fondation ne provient pas des juifs mais de sommes qui ont été versées par notre Caisse des dépôts et consignations, par la Banque de France, par la Poste, par des établissements de crédit et des sociétés d’assurances françaises. Exploitant, en effet, la déclaration du président Jacques Chirac, en 1995, sur le crime commis par la France contre les juifs de 1940 à 1944, un crime « irréparable » mais à réparer, les associations juives s’étaient ruées sur tous ces organismes, les accusant, sans preuves, d’avoir pris part à la spoliation des juifs pendant la guerre. Comme d’habitude en pareille matière, on s’était passé de tout procès. On avait formé sur mesure une commission ad hoc, la « Mission Mattéoli », et l’on avait orchestré un tintamarre médiatique, dont le journal Le Monde, supervisé par l’homme d’affaires Alain Minc, avait en quelque sorte pris la direction. Puis la note avait été présentée aux accusés, qui n’avaient eu d’autre ressource que de verser leurs contributions respectives sans le moindre murmure. Cela dit, s’il est une organisation qui devrait comprendre des historiens, c’est bien, penseront les naïfs, une fondation censée servir en premier lieu l’histoire et la recherche. En théorie, tel est le cas puisque, aussi bien, la première des cinq commissions spécialisées que comprend cette fondation s’appelle « Commission histoire et recherche ». Mais, dans la réalité, cette commission a été confiée à un ambassadeur et, comme le dit l’historienne juive Annette Wievorka, « dès le départ, les historiens ont été écartés des instances dirigeantes de la fondation. » Cette juste remarque, lourde de sens, est à retenir et à méditer. Un précédent : le cas de l’historien israélien fondateur de Yad Vashem Le cas du fondateur de Yad Vashem est hautement significatif. En 1959, le prestigieux historien israélien Ben Zion Dinur a dû, à cause de son respect pour l’histoire, démissionner de son poste de directeur de Yad Vashem (mémorial et institut de recherche de l’ « Holocauste », situé à Jérusalem). Ministre de l’Instruction publique et de la Culture de 1951 à 1955 et fondateur de Yad Vashem en 1953, le professeur Dinur avait, pour son malheur, préconisé une étude critique des innombrables récits et témoignages de « survivants ». Historien professionnel de haute volée, le professeur Dinur était entré en conflit avec le lobby des « miraculés » juifs qui n’avaient cure de la critique historique et de la probité scientifique. Ces juifs-là avaient fini par l’emporter et, aujourd’hui encore, l’institut de recherches historiques Yad Vashem n’est composé, bien qu’il s’en défende, que d’historiens et de chercheurs qui servent la « mémoire » juive au détriment de l’histoire. En de rares occasions il est arrivé à des responsables de Yad Vashem de dénoncer de gros mensonges comme celui de « l’inepte histoire de Wannsee » (Yehuda Bauer en 1992) mais, malheureusement, la totalité des historiens israéliens persiste, par exemple, à nous faire croire qu’il existe des témoignages véridiques sur les chambres à gaz nazies alors qu’en réalité une simple analyse de ces témoignages à la manière de Jean Norton Cru démontrerait de façon dirimante que, sur le sujet, il n’existe pas un seul témoignage véridique. Pas un seul document, pas une seule preuve non plus, d’ailleurs. ...

1813 lectures

Voir aussi

Dun Robert - L'âme européenne

Auteur : Dun Robert (Martin Maurice) Ouvrage : L'âme européenne Réponse à Bernard-Henri Lévy Année...

Lire la suite

Dun Robert - Le grand suicide

Auteur : Dun Robert (Martin Maurice) Ouvrage : Le grand suicide 1914 - 1939 - 19..? Année : 1984...

Lire la suite

Rencontre avec Robert Dun

Auteur : Les amis de Robert Dun Ouvrage : Rencontre avec Robert Dun Année : Lien de téléchargement...

Lire la suite

Von Hayek Friedrich August - La route de la servitude

Auteur : Von Hayek Friedrich August Ouvrage : La route de la servitude Année : 1944) Lien de...

Lire la suite

Robiou Félix - Histoire des Gaulois d'Orient

Auteur : Robiou Félix Ouvrage : Histoire des Gaulois d'Orient Année : 1876 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Larnaudie Mathieu - Les jeunes gens

Auteur : Larnaudie Mathieu Ouvrage : Les jeunes gens Enquête sur la promotion Senghor Année : 2018...

Lire la suite

Deloche Maximin - L'énigme de Civaux

Auteur : Deloche Maximin Ouvrage : L'énigme de Civaux Lemovices et Pictons Le christianisme en...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book