Acheter

Kadath Chroniques des civilisations disparues - 025


Auteur : Kadath Chroniques des civilisations disparues
Ouvrage : 025
Année : 1977

Lien de téléchargement : Kadath_Chroniques_des_civilisations_disparues_-_025.zip

Perseverare diabolicum... Etalant partout son ignorance dans tous les domaines, Jean-Pierre Adam est de ceux qui persévèrent. Il ne rate plus aucune occasion de donner sa propre définition de groupes tels que le nôtre. Ainsi dans Science et Vie (avril 1977) nous traitant de « secte », il nous attribue « la théorie de la race supérieure des « Grands Anciens occidentaux » ! Dans les Cahiers Rationalistes (août 1976), il s’inquiète même de ce que « ça prend une très mauvaise tournure dans certains mouvements comme le mouvement GRECE, comme le mouvement KADATH belge, qui cherchent à restaurer la théorie raciste d’Allemagne nazie, et ils ne s’en cachent même pas, d’ailleurs ». Pauvre lecteur, vous n’aviez donc pas remarqué ? Suite à notre droit de réponse, ledit Adam, avec l’humour irrésistible qui le caractérise, fait amende honorable : « Les Grands Anciens dont KADATH recherche l’Héritage après l’Ahnenerbe n’étaient pas blonds aux yeux bleus, nous nous étions grossièrement trompés : ils étaient de petite taille et avaient la peau verte » (Cahiers Rationalistes, juin-juillet 1977). Parlant de nazisme, M. Adam oublie de citer son maître, le Dr. Goebbels, lorsqu’il préconisait (à la suite de Voltaire, il est vrai) : « Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose ». Mais, à l’intention de gens pareils, nous préférons Schiller disant que « contre la stupidité, les dieux eux-mêmes luttent en vain ». Le groupe Atlantis fut bien sûr gratifié du même traitement — bien qu’il n’atteigne jamais la virulence qui nous est allouée. Il avait eu le malheur de ne pas non plus avaler les couleuvres du livre d’Adam, contrairement à l’Union Rationaliste, qui lui avait décerné un prix. En lisant notre cahier Atlantide, le lecteur verra qu’une controverse peut être conçue de manière positive. A titre de comparaison, voici, démonté par François Dupuy-Pacherand, le mécanisme mental de J.-P. Adam vis-à-vis de la question (Atlantis n° 290, septembre 1976 — voir aussi le n° 292, mars 1977) : « Après avoir cité dans le plus grand désordre, et très brièvement, diverses hypothèses en cours (dont quelques-unes assez contestables) sur les rapports qui ont pu exister entre l’Atlantide, l’Europe ancienne, et le continent américain, M. J.-P. Adam écrit ensuite (page 60) : « Toutes ces propositions, on s’en doute, relèvent de la fantaisie la plus totale et le lecteur sensé est assuré d’y trouver autant de sujets d’hilarité que dans la lecture du meilleur Allais. Le danger existe cependant et il est dû à l’extrême variété des hypothèses émises ; à supposer qu’un jour la preuve soit fournie de la relation entre l’Amérique et une civilisation occidentale, la crétoise par exemple, il se trouvera toujours un glorieux énergumène pour se dresser en criant : Je vous l’avais bien dit ! ». Cette citation mérite qu’on s’y arrête car elle résume et démontre admirablement l’incroyable partialité de l’auteur, et on peut s’en montrer stupéfait. Que parmi les nombreuses hypothèses actuelles l’une d’elles puisse se révéler exacte, dans l’avenir, et M. Adam s’en déclare par avance exaspéré. Ce qui tendrait à montrer : 1° que notre auteur n’est pas tellement certain de la solidité éternelle de ses propres négations ; 2° que pour lui, une éventuelle vérité, parce qu’elle pourrait le contredire, devient une pensée tellement insoutenable qu’elle en devient à ses yeux « un danger » ... On peut encore remarquer que celui qui pourrait s’écrier, dans le cas décrit par M. Adam : « Je vous l’avais bien dit », ne saurait être légitimement qualifié d’ « énergumène » puisque ses vues seraient en principe vérifiées. Le côté déplaisant et tendancieux de cette façon d’argumenter est tellement anormal qu’il prétend ridiculiser d’avance, et de façon quasi-injurieuse, des chercheurs qui pourraient cependant avoir raison dans le futur. Est-ce ainsi que l’on peut prétendre défendre l’archéologie de « l’imposture », et se réclamer d’une école scientifique et rationnelle ? ». KADATH ...

4142 lectures

Voir aussi

Steiner Rudolf - Symptomes dans l'Histoire

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : Symptomes dans l'Histoire Année : 1918 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Steiner Rudolf - Science du ciel Science de l'Homme

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : Science du ciel Science de l'Homme Année : 1921 Lien de...

Lire la suite

Steiner Rudolf - Rythmes dans le cosmos et dans l'être humain

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : Rythmes dans le cosmos et dans l'être humain Année : 1923 Lien de...

Lire la suite

Steiner Rudolf - Psychologie et vie intérieure

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : Psychologie et vie intérieure Métamorphoses de la vie psychique...

Lire la suite

Steiner Rudolf - L'homme une énigme

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : L'homme une énigme Année : 1916 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Steiner Rudolf - L'évangile de Saint-Matthieu

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : L'évangile de Saint-Matthieu Année : 1910 Lien de téléchargement...

Lire la suite

Steiner Rudolf - L'évangile de Saint-Marc

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : L'évangile de Saint-Marc Année : 1912 Lien de téléchargement :...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book