Acheter

Tharaud Jérôme et Jean - La ville et les champs 1870-1871


Auteur : Tharaud Jérôme et Jean
Ouvrage : La ville et les champs 1870-1871
Année : 1906

Lien de téléchargement : Tharaud_Jerome_et_Jean_-_La_ville_et_les_champs_1870-1871.zip

Le 18 mars 1871, Montmartre se réveillait au bruit du tocsin, de la générale et du clairon. A la faveur de la nuit, la troupe s'était emparée par surprise des cent soixante canons de la Garde Nationale parqués au Moulin de la Galette ; mais faute d'attelages, à sept heures du matin, cinquante pièces à peine avaient été descendues jusqu'à la place Blanche ; les autres étaient encore sur la Butte, gardées par les soldats. Devant la Mairie, place Saint-Pierre, Chaussée-Clignancourt, aux environs du Château-Rouge, les Gardes Nationaux se rassemblaient à la hâte pour s'opposer à l'enlèvement de ces canons qui faisaient la gloire du quartier; et, de minute en minute, leurs rangs se grossissaient d'une foule bruyante où la curiosité cédait vite à la fureur. -Indifférent à ce tumulte, assis devant une table étroite où s'alignaient ses outils d'horloger, la loupe enchâssée dans l’œil, une pince à ses doigts comme un ongle d'acier, Claude Cadras réparait des montres à la clarté de ce jour pluvieux quand u~e violente rumeur interrompit sa besogne. S'étant penché à la fenêtre, il aperçut au· fond de la rue montueuse, dont les maisons s'accrochent les unes aux autres de toute la force de leurs pierres moisies pour ne pas rouler des hauteurs de Montmartre jusqu'au faubourg, une cohue d'hommes, de femmes, d'enfants, de soldats, de Gardes Nationaux attelés à des canons. La foule se démenait à grand bruit pour relayer les attelages humains. Une à une, péniblement, les pièces gravissaient la côte; elles disparurent .enfin emportées dans un élan furieux de la multitude. - Thiers a voulu nous prendre nos canons, s'écria, derrière l'horloger, d'une voix ardente, sa femme qui venait de rentrer sans qu'il l'eût entendue - distrait par cette confusion, étourdi par ce bruit. Tout le. quartier se lève pour les défendre! Les pièces qu'on emporte sont celles que le général Paturel a voulu déménager ce matin. L'imbécile ne les aura pas menées loin ! En une minute, les traits de ses attelages ont été coupés, ses chevaux dételés, ses soldats débauchés. Les officiers sont battus ; la troupe fraternise avec le peuple ; on a pris deux généraux. ...

1931 lectures

Voir aussi

Casteran Augustin - L'Algérie française de 1884 à nos jours

Auteur : Casteran Augustin Ouvrage : L'Algérie française de 1884 à nos jours Année : 1900 Lien de...

Lire la suite

Giono Jean - Lettre aux paysans sur la pauvreté et la paix

Auteur : Giono Jean Ouvrage : Lettre aux paysans sur la pauvreté et la paix Année : 1938 Lien de...

Lire la suite

Colonna Francesco Maria Pompeo - Abrégé de la doctrine de Paracelse et de ses Archidoxes

Auteur : Colonna Francesco Maria Pompeo Ouvrage : Abrégé de la doctrine de Paracelse et de ses...

Lire la suite

Vaquié Jean - Bénédictions et malédictions

Auteur : Vaquié Jean Ouvrage : Bénédictions et malédictions Prophéties de la révélation privée...

Lire la suite

Carnac Pierre - Prophéties et prophètes de tous les temps

Auteur : Carnac Pierre Ouvrage : Prophéties et prophètes de tous les temps Année : 1991 Lien de...

Lire la suite

Mishima Yukio - Une soif d'amour

Auteur : Mishima Yukio (Hiraoka Kimitake) Ouvrage : Une soif d'amour Année : 1950 Lien de...

Lire la suite

Mishima Yukio - Une matinée d'amour pur

Auteur : Mishima Yukio (Hiraoka Kimitake) Ouvrage : Une matinée d'amour pur (Misaki nite no...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book