Acheter

Les cahiers de l'adepte numéro 6 & 7


Auteur : Anonymes
Ouvrage : Les cahiers de l'adepte numéro 6 & 7
Année : 1991

Lien de téléchargement : Les_cahiers_de_l_adepte_numero_6_et_7.zip

Dimanche 30 avril 1967. Lorsque nous nous étions vus le 4 février, D. m'avait dit: "Ce n'est plus moi qui fixerai nos prochains rèndez-vous. C'est seulement quand tu te sentiras prêt à passer à l'étape suivante que tu mIen préviendras quelques jours à l'avance. " Mais je ne me sentais pas prêt. Il yavait eu entre temps cette journée du 12 mars où j'ai vécu... qu'est-ce que j'ai vécu ? je ne saurais le dire avec exactitude. Ce que je sais, par contre, c'est que j'ai terminé la narration de cette journée, dans mes "Cahiers", par ces termes: " Et ce fut de nouveau le froid de la nuit." Et ce n'était pas seulement une figure de style. Je suis habitué depuis que je connais D. à passer par des "phases" qui ont des allures de montagnes russes. Un jour ou un instant, je baigne dans la sérénité la plus totale, l'autre jour ou l'instant d'après, c'est tout le contraire qui se produit: je déprime, j'en veux au monde entier, et pour finir, je ressens un sentiment de vide profond, impossible à décrire, qui me fait toucher du doigt la vanité de l'existence, de tous les projets, du désir en général. " A quoi bon ?", me dis-je dans ces moments-là. Il me prend alors des envies de suicide; pour en finir avec ma sensation de néant ; pour aller voir "ailleurs" si j'y suis (ou si je n'y suis pas) ou pour voir si cet "ailleurs" n'est pas préférable à mon quotidien, à l'instant présent que je subis. J'ai tort de dire que cette cyclothymie ( c'est un des psychologues auxquels jlai eu affaire qui avait qualifié ainsi cet état sur le rapport qu'il fit de nos entretiens) est liée à mes fréquentations avec D. En fait, aussi loin que je me souvienne, ce fut toujours ainsi. L'un de mes plus lointains souvenirs s'y rapporte. Lorsque je fus âgé de trois ans, ma mère décida de reprendre son métier de secrétaire, dans l'entreprise où travaille mon père (et D.). Il fallait bien payer les crédits de la maison qu'ils venaient d'acheter et qui, si j'en crois ce que ronchonne mon père, leur coûte encore aujourd'hui les yeux de la tête. ...

3400 lectures

Voir aussi

Haupt Jean - Le procès de la démocratie

Auteur : Haupt Jean Ouvrage : Le procès de la démocratie Année : 1971 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Delcroix Monique - Dreyfus-Esterhazy Réfutation de la vulgate

Auteur : Delcroix Monique Ouvrage : Dreyfus-Esterhazy Réfutation de la vulgate Année : 2000 Lien de...

Lire la suite

De Montréal Bernard - Bernard de Montréal en conférence publique avec Richard Glenn et François Payotte

Auteur : De Montréal Bernard Ouvrage : Bernard de Montréal en conférence publique avec Richard...

Lire la suite

D'Atremont H. - Le tombeau de la pauvreté

Auteur : D'Atremont H. Ouvrage : Le tombeau de la pauvreté Année : 1681 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

De Montréal Bernard - Bernard de Montréal transmet la psychologie évolutionnaire

Auteur : De Montréal Bernard Ouvrage : Bernard de Montréal transmet la psychologie évolutionnaire...

Lire la suite

Barmâ Huginus à - Le règne de Saturne changé en siècle d'or

Auteur : Barmâ Huginus à Ouvrage : Le règne de Saturne changé en siècle d'or Année : 16** Lien de...

Lire la suite

De Montréal Bernard - Série communication préparatoire Transcriptions no 221 à 240

Auteur : De Montréal Bernard Ouvrage : Série communication préparatoire Transcriptions no 221 à 240...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book