Acheter

Constant Alphonse-Louis - Les Trois Harmonies, chansons et poésies


Auteur : Constant Alphonse-Louis (Eliphas Lévi - M. A. Constant de Baucour)
Ouvrage : Les Trois Harmonies, chansons et poésies
Année : 1843

Lien de téléchargement : Constant_Alphonse-Louis_-_Les_Trois_Harmonies_chansons_et_poesies.zip

PRÉFACE. On a dit que la chanson ne saurait périr en France, peut- être parce que la France, toujours pleine d'avenir, doit toujours conserver, malgré ses déceptions et ses tristesses, quelque chose de cette joie intime du cœur et de cette espérance enfantine qui sont en quelque sorte l'âme de la chanson. En effet, la chanson peut pleurer, mais, à la manière d_es enfants, avec un sourire au bord des lèvres, et s'il est vrai qu'espérer et aimer c'est être vraiment religieux, on pourrait supposer qu'en ce sens du moins, la chanson est une prière, en admettant que, selon le dire de Béranger, notre maître à tous, tout culte ne soit que l'harmonie. Cette harmonie qui existe dans toute la nature, lorsqu'elle est conçue par notre esprit et sentie par notre cœur, devient en nous ce qu'on appelle la poésie : aussi la poésie, lorsqu'elle se communique au moyen du langage harmonieux et mesuré qui lui convient, est-elle justement appelée le langage du ciel. Etant donc l'expression des harmonies universelles, la poésie doit suivre la marche de toutes choses; elle part de l'unité, se développe par l'analyse et se résume dans l'unité. Son premier élan est un cri de joie timide.encore, ou de tristesse mêlée d'espérance, aux premiers spectacles de la vie ; puis elle en parcourt successivement les merveilles , interroge les effets, rêve les causes , compare la réalité à ses rêves, et fait de tout cela des tableaux merveilleux où les grâces de la nature se reflètent en se nuançant des teintes vagues que l'imagination humaine semble emprunter à l'infini; puis, soit qu'elle courbe la tête devant le voile qui nous cache la vérité, soit que , dans son espérance ardente , elle le déchire d'avance et recueille déjà avidement les rayons qui s'en échappent, elle chante son hymne de résignation ou de triomphe; et le chant religieux du génie qui s'éteint ou qui se transfigure, est aux yeux intérieurs du croyant la chanson d'une nouvelle enfance et le prélude d'une autre existence poétique dans un degré plus élevé. En un mot, on berce les enfants avec des chansons, on amuse les hommes avec des fables, et l'on relève avec des hymnes l'espérance immortelle des vieillards , triple fonction maternelle du bel ange de la poésie , que Dieu semble avoir chargé de nous égayer le matin , de nous distraire pendant le jour et de nous endormir le soir. L'enfance, avec ses Jeux folâtres, ses gaîtés qui ne doutent de rien, ses larmes si vite essuyées , ses brillantes et me"eilleuses chimères, sa poésie qui s'ignore elle-même, et ses douces promesses qui nous bercent comme des refrains , n'est-elle pas en quelque sorte la gracieuse et mensongère chansonnette de la vie Y Tout ce qui sourit à notre existence éphémère, cet orgueil si souvent brisé, ces amours si trompeurs et si doux, ces sciences si gravement moqueuses, cette fortune qui s'entend avec la mort pour nous mystifier, tout cela n'est-il pas une fable dont la moralité nous poursuit quand nous la suivons , et souvent nous échappe quand nous la cherchons? Puis l'espérance qui survit à tant de déceptions et de chimères, la foi de la vertu, qui attend la vie malgré la mort, le soupir immortel de la pensée qui se sent défaillir, n'est-ce pas l'hymne le plus sublime qui puisse s'élever de la terre . au ciel? Voilà la poésie que j'ai rêvée, voilà les voix que j'ai entendues et dont j'ai cherché à répéter quelques paroles, voilà les trois harmonies que j'ai cru comprendre et dont j'ai essayé de saisir et de répéter quelques lointains échos. Il y a donc une pensée au fond de ce recueil de mes essais, et cette pensée est indiquée par le titre : c'est celle de l'unité dans les arts, dans les sciences , dans la religion même, car tout est dans tout; c'est, si l'on veut, l'enfant avec ses chansons folâtres, l'homme avec les fictions de son intelligence , la femme avec ses élans d'amour : car l'humanité a trois termes, comme la lumière a trois couleurs, comme... Mais il est bon de s'arrêter, car le domaine de l'analogie est immense et l'on peut facilement s'y perdre. Revenons à nos chansons. Je donne au public ce que j'ai à lui offrir. Si j'avais pu mieux faire, j'aurais mieux fait; et si j'avais cru mal faire, je n'aurais rien publié. Ceci répond d'avance aux reproches qu'on pourrait m'adresser; et quant à la récompense que j'espère de mon travail, ce sera la sympathie et l'indulgence des penseurs de bonne foi et des cœurs de bonne volonté. A. CONSTANT D. B. ...

2889 lectures

Voir aussi

Menant Joachim - Zoroastre

Auteur : Menant Joachim Ouvrage : Zoroastre Essai sur la philosophie religieuse de la Perse Année :...

Lire la suite

Maury Alfred - Le symbolisme des animaux au moyen âge

Auteur : Maury Alfred Ouvrage : Le symbolisme des animaux au moyen âge Année : * Lien de...

Lire la suite

Bellamy Félix-Charles-Marie - Eon de l'Etoile

Auteur : Bellamy Félix-Charles-Marie Ouvrage : Eon de l'Etoile L'hérétique de Brocéliande Année : *...

Lire la suite

Czaplicka Maria Antonina - Le chamanisme en Sibérie

Auteur : Czaplicka Maria Antonina Ouvrage : Le chamanisme en Sibérie Année : 1914 Lien de...

Lire la suite

Carnoy Emile Henry - Contes français

Auteur : Carnoy Emile Henry Ouvrage : Contes français Année : 1885 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Roumanille Joseph - Galéjades et contes provençaux

Auteur : Roumanille Joseph Ouvrage : Galéjades et contes provençaux Année : 18** Lien de...

Lire la suite

Sébillot Paul - Joyeuses histoires de Bretagne

Auteur : Sébillot Paul Ouvrage : Joyeuses histoires de Bretagne Année : 1910 Lien de téléchargement...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book