Acheter

Petrovsky D. - La Russie sous les juifs


Auteur : Petrovsky D.
Ouvrage : La Russie sous les juifs
Année : 1931

Lien de téléchargement : Petrovsky_D_-_La_Russie_sous_les_juifs.zip

AU PEUPLE RUSSE, Puisse ce livre ouvrir les yeux à tous les autres Peuples Chrétiens afin qu'ils s'unissent pour vaincre leurs oppresseurs. D. P. PREMIERE PARTIE. CHAPITRE PREMIER. LE PASSE. Renseignements Historiques. Combien y a-t-il de Juifs dans l'univers? Le nombre exact n'a jamais pu être établi d'une façon précise et certains auteurs prétendent que les Juifs eux-mêmes contribuent à rendre cette question très vague dans la crainte que les peuples chrétiens ne découvrent leur prodigieuse fécondité et n'y trouvent un danger. Selon toutes les informations à ce sujet, le chiffre de celles-ci varie de 12 à 30 millions. De tous siècles, grâce à leut religion, leurs mœurs et leurs coutumes si différentes de celles des peuples chrétiens, les Juifs menaient une existence très close, à l'écart des habitants originaires; ils leur donnaient le surnom de « goi » et s'attribuaient celui de « peuple élu » ; en même temps ils bénéficiaient de ces peuples en s'adonnànt à des métiers et au commerce et profitaient de toutes les circonstances pour s'assujettir la population chrétienne dont l'exaspération s'énonçait fatalement par des massacres les seuls moyens de lutte et de châtiment. Aussi sont-elles absurdes les vociférations incessantes des Juifs qui, tout en passant avec préméditation sous silence les faits historiques, accusèrent et accusent toujours du massacre de leurs coreligionnaires le gouvernement impérial russe. Au moyen âge, la Russie méridionale et la Crimée se trouvaient sous le joug des Turcs et des Tartares, tandis que l'Ukraine subissait la domination de la Pologne. La population originaire russe était toujours hostile à l'influence polonaise et à ses tendances à la convertir au catholicisme. Aussi les Polonais qui habitaient les terres envahies et empruntaient toujours de fortes sommes aux Juifs autorisaient-ils, en revanche, ces derniers à exploiter impunément les Russes avec la plus grande insolence. De cette manière, les Russes peuplant la Pologne et les départements environnants se trouvaient-ils à cette époque dans une situation intolérable, considérés comme bétail et traités en bêtes de somme par leurs oppresseurs. Quant aux Juifs, ils agissaient de concert avec les Polonais, profanant tout ce qui était sacré pour les Russes, séquestrant les églises et dépouillant les orthodoxes de leur avoir en les soumettant ensuite à de cruels outrages. C'est alors que ceux qui purent échapper aux mains détestées des oppresseurs fuyèrent dans les forêts et les steppes et constituèrent les premiers groupements de cosaques dont se formèrent les cadres réguliers de ces troupes qui luttèrent contre la domination polonaise et le joug des Juifs. En même temps surgit une série de massacres périodiques embrassant souvent de vastes champs d'action. Malheureusement, comme cela arrive, c'étaient les Juifs les plus pauvres et les moins coupables qui souffraient surtout de ces excès alors que ceux qui méritaient vraiment un châtiment rigoureux, pour leur ignoble exploitation des chrétiens, trouvaient toujours moyen de se mettre à l'abri et de fuir à temps en criant le plus fort contre les massacres. Il en est ainsi de nos jours : les Juifs qui s'indignent le plus des excès sont ceux qui en ont le moins souffert. La Russie donna pour la première fois accès aux Juifs sous Pierre le Grand. Ils furent bannis par l'Impératrice Elisabeth (fille de Pierre Ier) et admis encore une fois sous Catherine Il. En 1795, par suite du dernier partage de la Pologne, la Russie, avec la réincorporation de ses anciennes terres, reçut un grand nombre de Juifs qui les peuplaient, de sorte que la majeure partie de la tribu judaïque (8 à 9 millions) se trouva concentrée en Russie. Voilà donc pourquoi la « question juive » ne pouvait surgir nulle part ailleurs aussf douloureusement qu'en Russie. Le caractère tout particulier de la mentalité juive si différente de celle des chrétiens, la sensibilité et la bonté foncière du peuple russe ainsi que sa civilisation arriérée et son inaptitude à la lutte, tout cela invitait le gouvernement russe à chercher des moyens pour protéger et sauvegarder sa nation des millions de Juifs qui l'assaillaient. Un de ces moyens de protection fut le fameux système du « domicile fixe » qui interdisait le séjour aux Juifs en dehors d'une ligne établie comme limite de leur domicile. ...

5353 lectures

Voir aussi

Goodrich Thomas - Tempête infernale

Auteur : Goodrich Thomas Ouvrage : Tempête infernale La mort de l'Allemagne Nazie 1944–1947 Année :...

Lire la suite

Bouny André - Agent orange Apocalypse Viêt Nam

Auteur : Bouny André Ouvrage : Agent orange Apocalypse Viêt Nam Année : 2010 Lien de téléchargement...

Lire la suite

Bottéro Jean - Lorsque les dieux faisaient l'homme

Auteurs : Bottéro Jean - Kramer Samuel Noah Ouvrage : Lorsque les dieux faisaient l'homme...

Lire la suite

Yenne Bill - Himmler et l'ordre noir

Auteur : Yenne Bill Ouvrage : Himmler et l'ordre noir Les origines occultes de la SS Année : 2013...

Lire la suite

Séverin Jules - Médecine antijuive et française

Auteur : Séverin Jules Ouvrage : Médecine antijuive et française Année : 1896 Lien de...

Lire la suite

Vernet Frédéric - Plantes médicinales et sorcellerie dans le Midi

Auteur : Vernet Frédéric Ouvrage : Plantes médicinales et sorcellerie dans le Midi Année : 1991...

Lire la suite

Pennick Nigel - Signes et symboles secrets

Auteur : Pennick Nigel Ouvrage : Signes et symboles secrets Année : 1998 Lien de téléchargement :...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book