Acheter

Denis Léon - Christianisme et spiritisme


Auteur : Denis Léon
Ouvrage : Christianisme et spiritisme Preuves expérimentales de la survivance Relations avec les esprits des morts La doctrine secrète La nouvelle révélation
Année : 1920

Lien de téléchargement : Denis_Leon_-_Christianisme_et_spiritisme.zip

INTRODUCTION. Ce n'est pas un sentiment d'hostilité ou de malveillance qui a dicté ces pages. De la malveillance, nous n'en avons pour aucune idée, pour aucune personne. Quelles que soient les erreurs ou les fautes de ceux qui se recommandent du nom de Jésus et de sa doctrine, ils ne peuvent diminuer le profond respect et la sincère admiration que nous avons pour la pensée du Christ. Elevé dans la religion chrétienne, nous savons tout ce qu'elle renferme de poésie et de grandeur. Si nous avons abandonné le domaine de la foi catholique pour celui de la philosophie spirite, nous n'avons pas oublié pour cela les souvenirs de notre enfance, l'autel orné de fleurs devant lequel se courbait notre front juvénile, la grande harmonie des orgues succédant aux chants graves et profonds, et la lumière tamisée par les vitraux peints, qui se joue sur les dalles parmi les fidèles prosternés. Nous n'avons pas oublié que la croix austère étend ses bras sur la tombe de ceux que nous avons le plus aimés en ce monde. S'il est pour nous une image vénérable entre toutes et sacrée, c'est celle du supplicié du Calvaire, du martyr cloué sur le bois d'infamie, blessé, couronné d'épines et qui, agonisant, pardonne à ses bourreaux. Encore aujourd'hui, c'est avec une attention émue que nous prêtons l'oreille aux appels lointains des cloches, aux voix de bronze allant réveiller les échos sonores des vallées et des bois. Et, aux heures de tristesse, nous aimons à méditer dans l'église solitaire et silencieuse, sous l'influence pénétrante qu'y ont accumulée les prières, les aspirations, les larmes de tant de générations. Mais une question se pose : tout cet appareil, qui frappe les sens et touche le coeur, toutes ces manifestations de l'art, la pompe du rite romain et l'éclat des cérémonies ne sont-ils pas comme un voile brillant qui cache la pauvreté de l'idée et l'insuffisance de l'enseignement ? N'est-ce pas le sentiment de son impuissance à satisfaire les hautes facultés de l'âme, qui a poussé l'Eglise dans la voie des manifestations extérieures et matérielles ? Le protestantisme, lui du moins, est plus sobre. S'il dédaigne les formes, le décor, c'est pour mieux faire ressortir la grandeur de l'idée. Il établit l'autorité unique de la conscience et le culte de la pensée, et, de degrés en degrés, de conséquences en conséquences, aboutit logiquement au libre examen, c'est-à-dire à la philosophie. Nous savons tout ce que la doctrine du Christ renferme de sublime ; nous savons qu'elle est par excellence la doctrine de l'amour, la religion de la pitié, de la miséricorde, de la fraternité entre les hommes. Est-ce là celle qu'enseigne l'Eglise romaine ? La parole du Nazaréen nous est-elle parvenue pure et sans mélange, et l'interprétation que l'Eglise nous en donne est-elle exempte de tout élément parasite ou étranger ? Il n'est pas de question plus grave, plus digne de la méditation des penseurs, comme de l'attention de tous ceux qui aiment et cherchent la vérité. C'est là ce que nous nous proposons d'examiner dans la première partie de cet ouvrage, avec l'aide et l'inspiration de nos guides de l'espace, en écartant tout ce qui pourrait troubler les consciences et fomenter la division parmi les hommes. Ce travail, il est vrai, d'autres l'ont entrepris avant nous. Mais leur but, leurs moyens d'investigation et de contrôle différaient des nôtres. Ils ont moins cherché à édifier qu'à détruire tandis que nous avons voulu, avant tout, faire oeuvre de reconstitution et de synthèse. Nous nous sommes attaché à dégager de l'ombre des âges, de la confusion des textes et des faits, la pensée maîtresse, pensée de vie qui est à la fois la source pure, le foyer intense et radieux du christianisme, et l'explication des phénomènes étranges qui caractérisent ses origines. Ces phénomènes se renouvellent chaque jour sous nos yeux, et peuvent s'expliquer par des lois naturelles. Dans cette pensée cachée, dans ces phénomènes jusqu'ici inexpliqués, mais qu'une science nouvelle observe et enregistre, nous trouvons la solution des problèmes suspendus depuis tant de siècles au-dessus de la raison humaine. Une des plus fortes objections adressées par la critique moderne au christianisme, c'est que sa morale et sa doctrine de l'immortalité reposent sur un ensemble de faits dits « miraculeux ». La question s'éclairera d'une vive lumière s'il est possible d'établir que ces faits se sont produits dans tous les temps, qu'ils sont le résultat de causes libres, invisibles, perpétuellement agissantes et soumises à d'immuables lois ; or, c'est précisément là un des buts du spiritisme. Par une étude approfondie des manifestations d'outre-tombe, il démontre que ces faits ont eu lieu à toutes les époques, que presque tous les grands missionnaires, les fondateurs de sectes et de religions ont été des médiums inspirés ; qu'une communion permanente unit deux humanités, en reliant les habitants de l'espace à ceux du monde terrestre. Ces faits se reproduisent autour de nous avec une intensité nouvelle. Depuis cinquante ans, des formes apparaissent, des voix se font entendre, des messages nous arrivent par voie typtologique ou d'incorporation, ainsi que par l'écriture automatique. Des preuves d'identité viennent en foule nous révéler la présence de nos proches, de ceux que nous avons aimés sur la terre, qui ont été notre chair et notre sang, et dont la mort nous avait momentanément séparés. Par leurs entretiens, par leurs enseignements, nous apprenons à connaître cet Audelà mystérieux, objet de tant de rêves, de disputes et de contradictions. Les conditions de la vie future se précisent dans notre entendement. Le passé et l'avenir s'éclairent jusque dans leurs intimes profondeurs. Ainsi le spiritisme, nous apportant les preuves naturelles et tangibles de l'immortalité, nous ramène aux pures doctrines chrétiennes, au fond même de l'Evangile, que l'oeuvre du catholicisme et la lente édification des dogmes ont recouvert de tant d'éléments disparates et étrangers. Par son étude scrupuleuse du corps fluidique ou périsprit, il rend plus compréhensibles, plus acceptables, les phénomènes d'apparition et de matérialisation sur lesquels le christianisme repose. Ces considérations feront mieux ressortir l'importance des problèmes soulevés dans le cours de cet ouvrage, et dont nous présentons la solution, en nous appuyant à la fois sur les attestations de savants impartiaux et éclairés, et sur les résultats d'expériences personnelles, poursuivies depuis plus de trente ans. Jamais d'ailleurs le besoin de lumière sur des questions vitales, auxquelles se rattache d'une manière étroite le sort des sociétés, ne s'est fait sentir d'une façon plus impérieuse. Fatiguée des dogmes obscurs, des théories intéressées, des affirmations sans preuves, la pensée humaine s'est laissé, depuis longtemps, envahir par le doute. Une critique inexorable a passé au crible tous les systèmes. La foi s'est tarie dans sa source ; l'idéal religieux s'est voilé. En même temps que les dogmes, les hautes doctrines philosophiques ont perdu leur prestige. L'homme a oublié à la fois le chemin des temples et celui des portiques de la sagesse. La critique et la science matérialistes ont resserré les horizons de la vie. Elles ont ajouté aux tristesses de l'heure présente la négation systématique, l'idée accablante du néant. Et par là, elles ont aggravé toutes les misères humaines ; elles ont enlevé à l'homme, avec ses armes morales les plus sûres, le sentiment de ses responsabilités. Elles ont ébranlé, jusque dans leurs profondeurs, les assises mêmes du moi. Aussi, de proche en proche, les caractères s'affaissent, la vénalité s'accroît, l'immoralité s'étend comme une plaie immense. Contre ces doctrines de négation et de mort, les faits parlent aujourd'hui. Une expérimentation méthodique, prolongée, nous conduit à cette certitude : l'être humain survit à la mort, et sa destinée est son oeuvre. Les phénomènes se sont multipliés, innombrables, apportant des données nouvelles sur la nature de la vie et l'évolution non interrompue de l'être. La science les a dûment constatés. Maintenant, il importe de les interpréter, de les mettre en lumière et surtout d'en dégager la loi, les conséquences, tout ce qui peut en découler pour la vie individuelle et sociale. Ces faits vont réveiller au fond des consciences les vérités endormies. Ils rendront à l'homme l'espérance, avec l'idéal élevé qui éclaire et fortifie. En prouvant que nous ne mourons pas tout entiers, ils dirigeront les pensées et les coeurs vers ces vies ultérieures, où la justice trouve son accomplissement. Par là, tous comprendront que l'existence a un but, que la loi morale est une réalité et qu'elle a une sanction ; qu'il n'y a pas de souffrances inutiles, pas de travail sans profit, pas d'épreuves sans compensation, que tout est pesé dans la balance du divin Justicier. Au lieu de ce champ clos de la vie, où les faibles succombent fatalement, au lieu de cette aveugle et gigantesque machine du monde qui broie les existences, et dont nous parlent les philosophies négatives, le nouveau Spiritualisme fera apparaître aux yeux de ceux qui cherchent et de ceux qui souffrent, la puissante vision d'un monde d'équité, de justice et d'amour, où tout est réglé avec ordre, sagesse, harmonie. Alors la souffrance sera atténuée, le progrès de l'homme sera assuré, son travail sanctifié ; la vie revêtira plus de dignité et de grandeur. Car l'homme a besoin d'une croyance autant que d'une patrie, autant que d'un foyer. C'est ce qui explique que des formes religieuses, caduques et vieillies, gardent encore leurs partisans. Il y a dans le coeur humain des tendances et des besoins qu'aucun système négatif ne pourra jamais combler. Malgré le doute qui l'étreint, dès que l'âme souffre, instinctivement elle se tourne vers le ciel. Quoi qu'il fasse, l'homme retrouve la pensée de Dieu dans les chants de son berceau, dans les rêves de son enfance, comme dans les méditations silencieuses de son âge mûr. A certaines heures, le sceptique le plus endurci ne peut contempler l'infini étoilé, la course des millions de soleils qui se déroule dans l'immensité, ni passer devant la mort sans respect et sans trouble. Au-dessus des polémiques vaines, des disputes stériles, il y a une chose qui échappe à toutes les critiques, c'est cette aspiration de l'âme humaine vers un idéal éternel, qui la soutient dans ses luttes, la console dans ses épreuves, qui l'inspire aux heures des grandes résolutions ; c'est cette intuition que, derrière la scène où se déroulent les drames de la vie et le spectacle grandiose de la nature, une puissance, une cause suprême se cache, qui en a réglé les phases successives et tracé les lignes d'évolution. Mais où l'homme trouvera-t-il la voie sûre qui le conduira vers Dieu ? où puisera-t-il la conviction forte qui le guidera d'étapes en étapes, à travers les temps et l'espace, vers le but suprême des existences ? En un mot, quelle sera la foi de l'avenir ? Les formes matérielles et transitoires de la religion passent ; quant à l'idée religieuse, à la croyance pure, elle est indestructible dans son essence. L'idéal religieux évoluera, comme toutes les manifestations de la pensée. Il ne saurait échapper à la loi du progrès qui gouverne les êtres et les choses. La foi de l'avenir, qui surgit déjà du sein de l'ombre, ne sera ni catholique, ni protestante ; elle sera la croyance universelle des âmes, celle qui règne sur toutes les sociétés avancées de l'espace, et par qui cessera l'antagonisme qui sépare la science actuelle de la religion. Car, avec elle, la science deviendra religieuse, et la religion deviendra scientifique. Elle s'appuiera sur l'observation, sur l'expérience impartiale, sur des faits mille fois répétés. En nous montrant les réalités objectives du monde des Esprits, elle dissipera tous les doutes, chassera les incertitudes et ouvrira à tous des perspectives infinies sur l'avenir. A certaines époques de l'histoire, il passe sur le monde des courants d'idées qui viennent arracher l'humanité à sa torpeur. Des souffles d'en haut soulèvent la grande houle humaine, et, par eux, les vérités oubliées dans la nuit des siècles sortent de l'ombre. Elles surgissent des muettes profondeurs où dorment les trésors des forces cachées, où se combinent les éléments rénovateurs, où s'élabore l'oeuvre mystérieuse et divine. Elles se manifestent sous des formes inattendues ; elles reparaissent et revivent. D'abord méconnues, raillées par la foule, elles poursuivent, impassibles, sereines, leur chemin. Et un jour arrive où l'on est obligé de reconnaître que ces vérités dédaignées venaient offrir le pain de vie, la coupe d'espérance à toutes les âmes souffrantes et déchirées, qu'elles nous apportaient une base nouvelle d'enseignement et un moyen de relèvement moral. Telle est la situation du Spiritualisme moderne, en qui renaissent tant de vérités voilées depuis des siècles. Il résume en lui les croyances des sages et des initiés antiques, la foi des premiers chrétiens et celle de nos pères les Celtes ; il reparaît sous des formes plus puissantes, pour diriger une étape nouvelle et ascendante de la marche de l'humanité. ...

2315 lectures

Voir aussi

Rudolf Germar - Fiasco Négation de l'holocauste

Auteur : Rudolf Germar Ouvrage : Fiasco : "Négation de l'holocauste" ou Comment Deborah...

Lire la suite

Baugé-Prévost Jacques - Précis de naturothérapie

Auteur : Baugé-Prévost Jacques Ouvrage : Précis de naturothérapie Année : 1983 Lien de...

Lire la suite

Clavert Frédéric - Hjalmar Schacht, financier et diplomate (1930-1950)

Auteur : Clavert Frédéric Ouvrage : Hjalmar Schacht, financier et diplomate (1930-1950) Année :...

Lire la suite

Steiner Rudolf - Smit Jörgen - La méditation

Auteurs : Steiner Rudolf - Smit Jörgen Ouvrage : La méditation Année : 1997 Lien de téléchargement...

Lire la suite

Lane David - L'enlèvement des concubines

Auteur : Lane David Eden Ouvrage : L'enlèvement des concubines (KD Rebel) Année : 2001 Lien de...

Lire la suite

Earnest John - Une lettre ouverte

Auteur : Earnest John Ouvrage : Une lettre ouverte Année : 2019 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Bardamu Ferdinand - Pourquoi les européens doivent rejeter le christianisme

Auteur : Bardamu Ferdinand Ouvrage : Pourquoi les européens doivent rejeter le christianisme Année...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book