Acheter

Zinoviev Alexandre - Le facteur de trahison


Auteur : Zinoviev Alexandre
Ouvrage : Le facteur de trahison
Année : 2001

Lien de téléchargement : Zinoviev_Alexandre_-_Le_facteur_de_trahison.zip

LE FACTEUR DE TRAHISON. L’un des facteurs les plus importants qui ont causé la faillite du communisme soviétique (russe) a été le facteur de trahison. Et c’est sans doute la première fois dans l’histoire de l’humanité que ce facteur non seulement a été pris en compte par ceux qui ont dirigé la destruction du communisme russe, mais qu’il a été planifié longtemps à l’avance et mis en oeuvre à une échelle énorme comme un facteur du processus évolutionnel. A ce titre il mérite notre attention comme l’une des caractéristiques de l’histoire programmée et dirigée. LE CONCEPT DE TRAHISON. On pourrait croire apparemment que tout le monde sait ce qu’est la trahison. On pourrait croire que la nature de la trahison est évidente. Mais elle n’est évidente que dans les cas les plus simples et les plus ordinaires. Un homme est devenu l’espion d’un autre pays : c’est un traître. Il est passé dans la guerre du côté des ennemis : c’est un traître. Mais même dans ces cas-là il arrive que les critères d’appréciation soient mal définis ou soient fréquemment transgressés. Par exemple, dans la lutte idéologique contre le stalinisme, on transforme un traître, le général Vlassov, en héros. Et les représentants avérés de la « cinquième colonne » de l’Occident en Union Soviétique et en Russie vivent en toute impunité sur la terre russe et même prospèrent, entrent dans les couches supérieures de la société russe et parviennent au plus haut sommet de l’Etat. Et il n’y a plus aucune évidence qui tienne quand il s’agit de groupes humains, de collectivités humaines importantes et de peuples entiers et aussi quand entre en jeu le comportement des gens, un comportement qui se compose d’un grand nombre de manières d’être, de penser et d’agir dans des conditions complexes et changeantes. De plus, si le caractère des actes et des attitudes des gens change avec le temps, les critères d’appréciation changent aussi en la matière. En ce qui concerne l’évolution de la trahison, l’humanité a parcouru un long chemin depuis les formes primitives et évidentes de la trahison individuelle jusqu’aux formes collectives, subtiles et secrètes. Et il faut prendre tout cela en compte pour définir le concept scientifique de ce phénomène. Il faut distinguer l’approche juridique et morale et l’approche sociologique du problème de la trahison. La première est suffisante pour juger les actes individuels dans les situations simples. La seconde est nécessaire pour la compréhension scientifique du comportement des pluralités humaines, des masses et des collectivités dans les processus historiques complexes. Ce dernier cas correspond exactement à ce qui s’est passé en Union Soviétique au cours des années où s’est préparé et réalisé le renversement contre-révolutionnaire jusqu’à la consolidation de ses résultats. Le cas le plus simple de trahison est la relation entre deux personnes. Dans cette relation le destin d’un homme dépend de l’autre de façon cruciale. Le premier croit au second, il est sûr que celui-ci remplira ses obligations envers lui. Le second a des obligations précises envers le premier, il a conscience de ces obligations, il sait que le premier a confiance en lui et compte sur lui. Cette relation peut être scellée par un mot, une promesse, un serment, la tradition, l’habitude, l’opinion publique, les règles morales, les lois juridiques. Si le deuxième homme ne remplit pas ses obligations envers le premier, cela s’appelle une « trahison » : le second trahit le premier. Il y a des cas de trahison plus complexes, quand les partenaires de la relation, dont j’ai parlé, sont un homme et un groupe d’hommes, deux groupes d’hommes, des collectivités nombreuses, de grandes masses d’hommes, des peuples et des pays entiers. Par exemple, la relation entre le gouvernement et la population d’un pays, la relation entre les chefs d’un parti et les autres membres de ce parti ou entre un parti et la classe qu’il représente, etc. Il peut arriver qu’un individu, un groupe ou une collectivité en général se trahisse soi-même. Mais dans ce cas il se produit un dédoublement : l’homme ou le groupe est confronté à soi-même dans des situations diverses ou à des périodes éloignées de sa vie. Par exemple, quelqu’un peut trahir ses principes de vie au profit d’autres buts ou il peut accomplir involontairement des actes qui le trahissent lui-même (à des périodes différentes de sa vie ou dans d’autres situations). On peut aussi trouver un cas analogue dans l’autotrahison de certains groupes. La trahison devient encore plus complexe si l’on prend en considération un troisième composant : l’ennemi (un individu, un groupe ou une entité plus importante), celui au profit de qui la trahison s accomplit, celui qui provoque la trahison, y prête la main, l’utilise. Un exemple classique de cette situation, c’est quand, dans deux pays en guerre, les citoyens de l’un trahissent leur pays au profit de l’ennemi. On peut aborder la complexité de la trahison sous un troisième aspect, quand elle porte sur les participants à la trahison, sur la multiplication des actes qui, dans leur ensemble, constituent la trahison, sur la diversité de ces actes, sur leur étalement dans le temps, etc. On en trouve un exemple quand le gouvernement d’un pays mène une politique de trahison envers son propre pays au profit d’un pays ennemi. Parmi les actes de ce gouvernement traître il peut y en avoir qui, pris isolément, ne sont pas des actes caractérisés de trahison, mais qui, dans leur ensemble, constituent bel et bien une trahison. Qui porte la responsabilité de la trahison ? Dans les cas les plus simples de trahisons individuelles, c’est évidemment l’individu qui a accompli la trahison. Il n’est pas difficile, dans ces cas-là, d’appliquer des critères moraux et juridiques. Mais si ceux qui participent à cette situation sont des groupes humains importants ? Par exemple, quand une armée entière capitule comme cela s’est produit dans la guerre de 1941-45. Si le commandement ordonne de déposer les armes et si les soldats obéissent à cet ordre, ces soldats sont-ils ou non des traîtres ? Et comment juger l’attitude du commandement qui décide que la lutte est inutile ? Il y a des situations dans lesquelles les hommes ne sont pas en état d’accomplir leur serment. Dans ces cas il devient difficile de porter un jugement sur le comportement des gens. Et quand il s’agit d’un pays entier et de son gouvernement la situation devient immensément plus complexe. Dans ces cas on n’a pas de critères généraux d’appréciation. Ici, les normes morales et juridiques perdent, en pratique, leur sens. On manque, dans ces cas-là, de critères d’appréciation fondés sur des normes unanimement reconnues et qui aient force de lois. On doit se référer à l’opinion publique, à des considérations politiques, aux traditions. ...

2586 lectures

Voir aussi

Biglino Mauro - Le Dieu de la bible vient des étoiles

Auteur : Biglino Mauro Ouvrage : Le Dieu de la bible vient des étoiles De la traduction littérale...

Lire la suite

De Figanières Louis Michel - Clé de la vie

Auteur : De Figanières Louis Michel Ouvrage : Clé de la vie L'homme, la nature, les mondes, Dieu,...

Lire la suite

Zündel Ernst - La véritable histoire des relations entre allemands et juifs

Auteur : Zündel Ernst Ouvrage : La véritable histoire des relations entre allemands et juifs Année...

Lire la suite

Pemjean Lucien - La paix nécessaire

Auteur : Pemjean Lucien Ouvrage : La paix nécessaire Réponse à M. Camille Dreyfus Année : 1896 Lien...

Lire la suite

Pemjean Lucien - Petite Madone

Auteur : Pemjean Lucien Ouvrage : Petite Madone Année : 1926 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Pemjean Lucien - Cent ans après 1789-1889

Auteur : Pemjean Lucien Ouvrage : Cent ans après 1789-1889 Année : 1889 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Du Laurens De La Barre Ernest - Nouveaux fantômes bretons

Auteur : Du Laurens De La Barre Ernest Ouvrage : Nouveaux fantômes bretons Contes, légendes et...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book