Auteur : Collin de Plancy Jacques-Albin-Simon
Ouvrage : Légendes des sept péchés capitaux
Année : 1853

Lien de téléchargement : Collin_de_Plancy_Jacques-Albin-Simon_-_Legendes_des_sept_peches_capitaux.zip

La ville d'Ypres, comme la plupart des vieilles cités, eut aussi jadis ses splendeurs; il paraîtrait même qu'au douzième siècle elle était la plus importante et la plus peuplée entre les villes des Pays-Bas. Sa grandeur alors était le fruit d'une haute industrie, plus haute que nous ne la supposons aujourd'hui, nous qui connaissons si peu le moyen âge et si mal les anciens temps. Dans une pièce authentique du mois de juin 1246, conservée aux archives d'Ypres, on voit que cette ville comptait alors une population de deux cent mille âmes. Aucune cité des Pays-Bas, à l'exception d'Amsterdam, ne peut rivaliser de nos jours avec un tel chiffre. A l'époque où se passa l'action que nous allons raconter, Ypres n'était par parvenue encore à ce point d'agrandissement. Mais elle croissait tous les jours. C'était le 15 octobre de l'année 1116. Dans une salle tapissée de cuirs d'Orient, ornée d'arabesques d'or et de trophées d'armes, qui était la salle d'honneur du château d'Ypres, on voyait, debout contre une fenêtre ovale, un homme robuste, haut de six pieds, penché en avant et s'appuyant de la main droite sur une table ronde massive, en noyer bruni. ...