Acheter

Andréae Jean Valentin - Les noces chymiques de Christian Rosencreutz


Auteur : Andréae Jean Valentin
Ouvrage : Les noces chymiques de Christian Rosencreutz
Année : 1489

Lien de téléchargement : Andreae_Jean_Valentin_-_Les_noces_chymiques_de_Christian_Rosencreutz.zip

La puissance de l'homme est plus grande qu'on ne saurait l'imaginer. Il peut tout par Dieu, rien sans Lui, excepté le mal. PERNETY (Fables Égyptiennes et Grecques). – Si "Peau d'Ane m'était conté, j'y prendrais un plaisir extrême". C'est bien, en effet, un plaisir de cette nature que j'éprouvais à la première lecture du manuscrit des "Noces Chymiques" que m'avait obligeamment communiqué mon ami Paul Chacornac. A l'habile fiction s'ajoute l'humour, et la seule version considérée comme conte fantastique suffit à retenir l'attention. On conçoit sans peine que l'oeuvre de Valentin Andréae ait donné lieu à de passionnées controverses car d'une première lecture superficielle on ne garde que l'impression d'une malicieuse moquerie à l'adresse des nombreux alchimistes de son époque, d'un "Lubridium" visiblement écrit dans le but d'égarer les chercheurs d'or ; mais en relisant avec attention, on découvre aisément plusieurs broderies sur une même trame. Ceci me remet en l'esprit les images superposées imprimées en vert et en rouge que l'on trouvait autrefois dans les boites de jouets, et dont les dessins incohérents à première vue, révélaient à l’œil des curieux deux scènes de nature totalement différente suivant que l'on appliquait dessus une feuille de gélatine colorée en vert ou en rouge. Je crois qu'il faudrait appliquer à la lecture des "Noces Chymiques" ce système d'écrans colorés, pour distinguer non point deux, mais trois ouvrages dans le même texte : Un conte allégorique, un traité sur l'Initiation des Frères de la Rose-Croix, un traité d'alchimie dont le sens est d'autant moins apparent qu'il est embrouillé dans les deux précédents, et que sans doute volontairement, pour le rendre plus inextricable, l'ordre des opérations est quelconque. On a prétendu que V. Andréae écrivit les "Noces Chymiques" sous l'anonymat à l'âge de seize ans, et qu'il en reconnut plus tard la paternité dans son "Vita ab ipso conscripta". Cela me paraît fort improbable car il écrivait en tête de l'édition d'alors : "Ne jetez pas de perles aux pourceaux ni de roses aux ânes". Il serait pour le moins singulier, qu'un adolescent de seize ans fut ainsi familiarisé, avec un adage courant parmi les vieux Maîtres de l'Hermétisme. Il s'étonne dans son autobiographie que des gens sérieux aient pu considérer comme une histoire vraie ce qu'il appelait un jeu. S'il n'y avait vraiment là qu'une satire spirituelle, pourquoi y mélanger des remarques très profondes, et des passages d'une haute philosophie ? Un des meilleurs auteurs de notre époque, Georges Courteline, nous a habitués à ce genre de douche écossaise, en nous mettant à même de deviner le sens profond de la vie, sous le masque de la gaieté. Je ne crois pas qu'Andréae puisse être considéré comme son précurseur ; peut-être regrettait-il plutôt d'avoir été trop prolixe, et a-t-il cherché plus tard à égarer le lecteur sur l'importance d'un ouvrage où il avait très habilement condensé les suprêmes enseignements de son Ordre. Fr. Wittemans a consacré à Valentin Andréae et son œuvre, une monographie dans son "Histoire des Rose-Croix". J'ai tout lieu de suspecter la pureté de ses sources de documentation, car le lecteur possédant cet ouvrage pourra en confronter le texte avec le "curriculum vitae" écrit par Paul Chacornac en tête des "Noces Chymiques". Il était nécessaire de souligner que la Fama et la Reformatio ne sont point l’œuvre de Valentin Andréae mais qu'il les publia "par ordre". Ces "Noces Chymiques" devaient constituer le bagage indispensable de connaissances hermétiques pour les adeptes devant recevoir la suprême initiation. Voilà pourquoi cet ouvrage si discuté autrefois, et dont la diffusion fut systématiquement empêchée, est si peu connu de nos jours. Notons en passant, que la Loge de la Franc-Maçonnerie Universelle à Hilversum porte toujours le nom de Christian Rosencreutz, et que la Soeur A. Kerdyk donna en 1912 une traduction néerlandaise de la "Fama", de la "Confessio" et de "Chymische Hochzeit", sous le titre : "Mysterien van het RozeKruiz". Christian Rosencreutz reçoit au cours de ses épreuves l'Ordre de la Toison d'Or, lequel fut fondé en 1430 par Philippe de Bourgogne. Cet ordre lui est conféré suivant l'auteur en 1459 ainsi que le grade de Chevalier de la Pierre d'Or. Je crois qu'il serait superflu de chercher à ces distinctions un sens autre que celui de l'acquisition de la sagesse divine et de la connaissance des arcanes de l'Art Sacré donnés en récompense à la persévérance et à l'humilité de l'adepte. La toison d'Or qui lui est conférée est la même qu'alla chercher Jason en Colchide avec les Argonautes ! Nombreux sont ceux qui ont essayé, disons bien vite, en vain, de donner une explication complète des différentes cérémonies, représentations et épreuves que traverse pendant sept jours Chr. Rosencreutz pour atteindre les grades dont nous venons de parler. Parmi les contemporains de Valentin Andréae qui cherchèrent un sens profond aux "Noces Chymiques", nous devons citer entre autres Broettoffer (Elucidarius Majus. 1616) qui chercha dans les sept jours des Noces des analogies avec sept phases de la préparation de la Pierre Philosophale : Distillation – Solution – Putréfaction – Noirceur – Blancheur – Rougeur, multiplication et fermentation – Projection et Médecine. Avec beaucoup de bonne volonté, peut-être peut-on l'entendre ainsi, mais le lecteur, même pourvu de connaissances avancées en Alchimie se mettra l'esprit à la torture pour faire entrer ces sept phases de l'OEuvre dans le cadre du Texte. Je préfère pour ma part, suivre directement le récit en soulignant les faits saillants ayant un rapport direct avec l'Art Sacerdotal, en tâchant de grouper ensuite les indications obtenues. Me réservant de commenter cet ouvrage au point de vue strictement alchimique, il me paraît bon d'exposer préalablement au lecteur comment j'entends, à ma manière, la façon de lire les textes des Auteurs ayant traité du Grand OEuvre. Ainsi que l'écrivait mon regretté Maître : "On n'entre point au débotté dans le Palais fermé du Roy", faisant allusion à l'ouvrage de Philalèthe. Les tribulations de Christian Rosencreutz en sont la preuve, et notre héros doit franchir de nombreuses portes, subir de multiples épreuves avant d'arriver au triomphe définitif. Si quelque Lecteur compte trouver dans mes commentaires la Clef détaillée du Grand OEuvre, je le préviens charitablement de ne pas lire plus avant. Pour le même motif que mes prédécesseurs je n'en dirai pas plus long qu'eux, et tous les hommes de bon sens approuveront ma réserve. Je chercherai seulement à mettre entre les mains de l'inquisiteur de science le fil d'Ariane qui l'aidera à sortir du "tortueux" labyrinthe, et si Dieu aidant, il puise dans ces lignes quelques connaissances nouvelles susceptibles d'aplanir pour lui la "Route sur laquelle on ne revient jamais", je m'estimerai largement récompensé. ...

3500 lectures

Voir aussi

King Michael S. - La mauvaise guerre

Auteur : King Michael S. Ouvrage : La mauvaise guerre La vérité jamais dite sur la seconde guerre...

Lire la suite

Vivas Maxime - La face cachée de Reporters sans frontières

Auteur : Vivas Maxime Ouvrage : La face cachée de Reporters sans frontières De la CIA aux faucons...

Lire la suite

Encausse Gérard - Premiers éléments de lecture de la langue sanscrite

Auteur : Encausse Gérard (Papus) Ouvrage : Premiers éléments de lecture de la langue sanscrite...

Lire la suite

Encausse Gérard - Premiers éléments de lecture de la langue égyptienne

Auteur : Encausse Gérard (Papus) Ouvrage : Premiers éléments de lecture de la langue égyptienne...

Lire la suite

Encausse Gérard - Premiers éléments de lecture de la langue hébraïque

Auteur : Encausse Gérard (Papus) Ouvrage : Premiers éléments de lecture de la langue hébraïque...

Lire la suite

Le livre noir de l'occupation israélienne

Auteur : Breakingthe Silence Ouvrage : Le livre noir de l'occupation israélienne Les soldats...

Lire la suite

D'Hauterive Ernest - Le merveilleux au XVIIIe siècle

Auteur : D'Hauterive Ernest Ouvrage : Le merveilleux au XVIIIe siècle Année : 1902 Lien de...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book