Acheter

Bakony Itsvan - La cinquieme colonne juive au Japon


Auteur : Bakony Itsvan
Ouvrage : La cinquieme colonne juive au Japon Impérialisme, Communisme & Judaïsme Les trois forces qui dominent le monde Library of political secrets 9
Année : 19*

Lien de téléchargement : Bakony_Itsvan_-_La_cinquieme_colonne_juive_au_Japon.zip

Introduction. Très peu de gens savent qu'à l'heure actuelle, un grand nombre de personnes considérées comme étant de race japonaise sont EN FAIT des Juifs. l’encyclopedia judaica, la jewish encyclopedia et d'autres publications étudient en détail l'histoire de ceux qui, en Inde, en Chine, en Éthiopie, en Perse et dans d'autres pays, pratiquent aujourd'hui le judaïsme et s'appellent eux-mêmes « israélites » ou Juifs. Dans plusieurs pays, ceux qui pratiquaient ouvertement le judaïsme et soutenaient l'État d'Israël ont été exilés et sont devenus depuis des citoyens israéliens. Il est cependant démontré que les commerçants juifs étaient nombreux en Asie bien avant l'ère chrétienne. Ces Juifs se sont mariés avec des autochtones, et au bout de plusieurs générations, ont acquis l'apparence des peuples indigènes. Certains ont adopté le bouddhisme, le shintoïsme, le brahmanisme et d'autres religions locales. Mais, en secret, ils continuaient d'adhérer à la race juive et à pratiquer la religion juive. Ils restaient clandestinement loyaux envers la race juive tout en faisant extérieurement semblant d'être comme les peuples de souche parmi lesquels ils vivaient. Ils réussirent de la sorte à infiltrer les gouvernements et les armées, au sein desquels il purent œuvrer en secret à la réalisation du plan juif de domination mondiale. Dans « the lost tribes a myth » (le mythe des tribus perdues), le Professeur Allen Godbey écrit ceci : « ... dans la province de Yamato se trouvent deux villages anciens, Goshen et Menashe (ou Manassch). On ne connaît à ces noms aucune étymologie japonaise. La légende veut qu'au troisième siècle de notre ère, des sériciculteurs étrangers au nombre d'environ, six cents arrivèrent dans ces villages. Au recensement de l'année 471, ils étaient dix-huit mille six cent soixante-dix et jouissaient d'une haute estime dans la province. Un temple appelé « Tente de David » existe toujours à l'endroit où ils se sont installés pour la première fois. » L'influence de ces Juifs clandestins transparaît dans leurs efforts visant à convaincre le peuple japonais qu'il une des « Tribus Perdues d'Israël » et que comme tels, il se doit de soutenir l'État d'Israël et le judaïsme mondial. En 1925, le Dr Chikao Fujisawa, professeur à l'Université Nihon, écrivit un article intitulé « L'affinité spirituelle et culturelle des Japonais et des Juifs ». Dans cet article, il soutient que le premier empereur du Japon était un rejeton de la Maison de David et que l'on peut trouver l'origine du mot Mikado — ancien titre de l'Empereur japonais — dans le nom Gad, celui d'une des « Tribus Perdues d'Israël ». Le Dr Fujisawa prétend aussi que le shintoïsme et le judaïsme visent tous deux au rassemblement de toutes les races du monde sous « Un Seul Toit ». Un mouvement tendant à « unifier » Juifs et Japonais sous « un seul toit » fut lancé au cours des années trente par un certain Juju Nakada, « évêque de l'Église de la Sainteté », qui disait que « c'est la volonté de Dieu que ces deux nations soient unies au bout de trois mille ans... » Dès que les ports japonais s'ouvrirent à l'Occident, en 1854, un nouvel afflux de Juifs eut lieu à Yokohama et Nagasaki. Parmi ces Juifs figurait la famille Sassoon. De nouvelles communautés juives s'établirent, et leurs membres se mirent à exercer une grande influence sur le gouvernement japonais. Lorsque la guerre russo-japonaise éclata, en 1904, les Japonais étaient au bord de la banqueroute. Grâce à l'influence des Juifs, le Japon obtint de Jacob Schiff, un Juif new-yorkais, des capitaux en vue de conduire la guerre. Schiff lui accorda trois prêts d'un montant total de deux cent cinquante millions de dollars. Son motif était le suivant : « Schiff détestait la manière dont la Russie tsariste traitait les Juifs. » (« wanderers and settlers in the far east » : Vagabonds et colons en Extrême Orient ; par H. Dicker, page 164). Il réalisa cette opération par l'intermédiaire de la banque juive Kuhn, Loeb and Co. L'influence juive au Japon devait rester forte jusqu'au début de la Deuxième Guerre mondiale. Le judaïsme s'efforce actuellement de convaincre les Japonais, les Iraniens, les Sud-Américains et d'autres peuples qu'ils sont les « Tribus Perdues d'Israël » pour pouvoir se servir d'eux aux fins de son plan de domination mondiale. La présente section n'est qu'un élément de la série des secrets politiques démontrant l'origine juive de tous les mouvements révolutionnaires, depuis la Révolution française jusqu'à la Révolution bolchevique en Russie et aux mouvements révolutionnaires actuels. Des précisions sur la religion juive, les Juifs secrets et les tactiques révolutionnaires juives figurent dans les autres sections de ladite série. La présente section souligne que ces Juifs secrets sont encore très actifs et participent à la vie politique du Japon actuel. Ils continuent d'oeuvrer par l'intermédiaire des « Juifs pour Israël » et d'autres groupes judaïsants dans le but d'obtenir le soutien du peuple japonais pour l'État d'Israël. Il est de la plus haute importance pour l'humanité que l'on dévoile l'influence de ces Juifs secrets au Japon et qu'on les écarte de toute position où ils exercent de l'influence et du pouvoir. Le Japon et la Chine sont les principales nations d'Asie, et le sort de l'Extrême-Orient dépend de la manière dont ces puissances agiront à l'avenir ; au cas où elles appliqueraient une politique pro-israélienne, cela entraînerait entre elles et les autres forces d'Asie et du Proche-Orient une confrontation risquant de placer les régions en question sous mainmise juive. Si ces Juifs secrets sont extirpés et dépouillés de leur pouvoir, si le Japon et la Chine appliquent une politique favorable à eux-mêmes comme à leurs citoyens et rejettent la pression d'Israël et des Juifs américains, l'Asie tout entière finira peut-être par suivre leur exemple, se libérer et libérer aussi d'autres pays de la domination juive. ...

4364 lectures

Voir aussi

Menant Joachim - Zoroastre

Auteur : Menant Joachim Ouvrage : Zoroastre Essai sur la philosophie religieuse de la Perse Année :...

Lire la suite

Maury Alfred - Le symbolisme des animaux au moyen âge

Auteur : Maury Alfred Ouvrage : Le symbolisme des animaux au moyen âge Année : * Lien de...

Lire la suite

Bellamy Félix-Charles-Marie - Eon de l'Etoile

Auteur : Bellamy Félix-Charles-Marie Ouvrage : Eon de l'Etoile L'hérétique de Brocéliande Année : *...

Lire la suite

Czaplicka Maria Antonina - Le chamanisme en Sibérie

Auteur : Czaplicka Maria Antonina Ouvrage : Le chamanisme en Sibérie Année : 1914 Lien de...

Lire la suite

Carnoy Emile Henry - Contes français

Auteur : Carnoy Emile Henry Ouvrage : Contes français Année : 1885 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Roumanille Joseph - Galéjades et contes provençaux

Auteur : Roumanille Joseph Ouvrage : Galéjades et contes provençaux Année : 18** Lien de...

Lire la suite

Sébillot Paul - Joyeuses histoires de Bretagne

Auteur : Sébillot Paul Ouvrage : Joyeuses histoires de Bretagne Année : 1910 Lien de téléchargement...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book