Acheter

Barrès Maurice - Le bi-centenaire de Jean-Jacques Rousseau


Auteur : Barrès Maurice
Ouvrage : Le bi-centenaire de Jean-Jacques Rousseau
Année : 1912

Lien de téléchargement : Barres_Maurice_-_Le_bi-centenaire_de_Jean-Jacques_Rousseau.zip

Messieurs, Je ne voterai pas les crédits que le Gouvernement nous demande pour la glorification de Jean -Jacques Rousseau et je voudrais m'en expliquer brièvement. J'admire autant que personne l'artiste, tout de passion et de sensibilité, le musicien, pourrais -je dire, des Rêveries d'un promeneur solitaire, des Confessions et de la Nouvelle Héloïse. L'homme lui-même, cette vertu pauvre et revêche alliée à cet amour lyrique de la nature et de la solitude, non, je ne ferai pas son procès. Et je ne conteste pas que du point de vue social il n'ait eu son moment d'utilité, de bienfaisance même, quand il apportait, dans une société intellectualisée à l'excès, une riche effusion d'imagination et de sentiments. Je sens toute la vérité de cette phrase que j'ai retenue d'un jeune émigré, du fils du général Custine, guillotiné par la Révolution et qui, lisant un soir dans son exil de Darmstadt ce terrible pamphlet des Liaisons dangereuses, où beaucoup voulaient voir le miroir d'une société corrompue, s'écriait : " Que je comprends Rousseau et sa sublime haine pour les vices recherchés ! Après la lecture du livre de Laclos, véritable poème épique de certains salons du XVIII- siècle, on excuse ce qu'a d'excessif l'amour de Rousseau pour la nature ; il fait respirer de l'air pur. " Voilà, Messieurs, la part de mon admiration. Mais vous m'en demandez plus. Vous voulez que j'adhère aux principes sociaux, politiques et pédagogiques de l'auteur du Discours sur l'inégalité, du Contrat Social et de l'Emile. Je ne le peux pas, et laissez-moi ajouter que la plupart d'entre vous ne le peuvent pas. Il y a un manque de vérité profonde dans la sollicitation que l'on vous adresse de glorifier Rousseau. A l'heure où nous sommes, avez-vous vraiment l'idée qu'il est utile et fécond d'exalter solennellement, au nom de l'Etat, l'homme qui a inventé le paradoxe détestable de mettre la société en dehors de la nature et de dresser l'individu contre la société au nom de la nature ? ...

1910 lectures

Voir aussi

Macquer Pierre Joseph - Dictionnaire de chimie Tome 1

Auteur : Macquer Pierre Joseph Ouvrage : Dictionnaire de chimie Tome 1 Année : 1778 Lien de...

Lire la suite

Macquer Pierre Joseph - Dictionnaire de chimie Tome 2

Auteur : Macquer Pierre Joseph Ouvrage : Dictionnaire de chimie Tome 2 Année : 1778 Lien de...

Lire la suite

Haupt Jean - Le procès de la démocratie

Auteur : Haupt Jean Ouvrage : Le procès de la démocratie Année : 1971 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Delcroix Monique - Dreyfus-Esterhazy Réfutation de la vulgate

Auteur : Delcroix Monique Ouvrage : Dreyfus-Esterhazy Réfutation de la vulgate Année : 2000 Lien de...

Lire la suite

De Montréal Bernard - Bernard de Montréal en conférence publique avec Richard Glenn et François Payotte

Auteur : De Montréal Bernard Ouvrage : Bernard de Montréal en conférence publique avec Richard...

Lire la suite

D'Atremont H. - Le tombeau de la pauvreté

Auteur : D'Atremont H. Ouvrage : Le tombeau de la pauvreté Année : 1681 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

De Montréal Bernard - Bernard de Montréal transmet la psychologie évolutionnaire

Auteur : De Montréal Bernard Ouvrage : Bernard de Montréal transmet la psychologie évolutionnaire...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book