Acheter

Bosche Marc - Antropologie Interculturelle


Auteur : Bosche Marc
Ouvrage : Antropologie Interculturelle Immersion et observation participante au cœur des échanges sociaux d’un monde métissé
Année : 2008

Lien de téléchargement : Bosche_Marc_-_Antropologie_Interculturelle.zip

Tous anthropologues interculturalistes ! « Nous sommes tous des anthropologues interculturalistes ! » Cette affirmation peut paraître péremptoire sinon démagogique. Elle est pourtant justifiée. Notre planète connaît une accélération de ses échanges : transports de matériaux, de biens semi-ouvrés et de produits finis, voyages d’agrément et d’affaires, mariages et unions mixtes, multiculturalité des écoles, des loisirs et des lieux de travail, accès à une information en temps réel grâce à la téléphonie mobile, à Internet et aux médias audiovisuels. Dans ce monde métissé la réalité anthropologique est devenue interculturelle. Il est bien difficile à un ethnologue de trouver un groupe ethnique qui n’ait déjà profondément entrepris de s’ouvrir à la globalisation. Le déclin de l’ethnologie tient d’ailleurs tout autant à la fin du modèle colonial en Occident qu’à cette globalisation, cette uniformisation du monde par ses nouveaux réseaux d’échanges. A la fin de la belle époque de l’ethnologie, que regrettait déjà Lévi-Strauss dans Tristes Tropiques, répond une nouvelle source de satisfaction. Nous sommes tous devenus des anthropologues, des ethnologues, mais pas au sens où nous découvririons de mystérieuses populations jamais répertoriées. Nous le sommes dans le sens où nous sommes toutes et tous devenus des chercheurs en interculturalité, de par notre immersion dans cette réalité nouvelle et métissée. Que nous soyons voyageur, stagiaire à l’étranger, travailleur social, manager ou salarié dans une entreprise multiculturelle, adepte d’une communauté bouddhiste occidentale, nous voilà face à des personnes et des groupes que nous avons besoin de comprendre. Nous avons besoin de décoder les attitudes et les comportements, de communiquer, d’échanger, d’accepter et d’être accepté. L'immersion est la condition de l'observateur, qu'il soit voyageur ou manager, face à une culture importée et reconstruite, ou confronté au brassage culturel. Nous sommes donc tous potentiellement et réellement des chercheurs interculturalistes en immersion, allant d’une observation participante à une autre, selon nos déplacements, nos rencontres, nos amitiés, notre travail, nos centres d’intérêts, nos écritures, et aussi nos actions concrêtes. Mais nous devenons anthropologues interculturalistes, même s'il est toujours agréable d'être aidé par nos études qui préparent, et notre formation tout au long de la vie qui accompagne notre ouverture à la complexité et à l'unité de l'humain. Ce sont surtout nos immersions, nos années de plus et ce que nous en avons retiré d'apprentissage et d'expérience, qui le forment en nous, peu à peu, cet anthropologue des relations interculturelles. Alors, oui, « l’ethnologie des populations primitives », on dirait aujourd’hui des peuples premiers, c’est presque fini ! Nos amis Indiens des Etats-Unis ont eu l’idée de créer des casinos modernes pour s'enrichir. Nos amis Coréens ou Japonais brillent par leur haute technologie de l’électronique et de la robotique, tout autant que par leurs cultures du Zen désormais. D’ailleurs des champions du monde de judo ne sontils pas aussi… français ? Qui l’aurait crû ? Nos amis de Dubai construisent le plus haut gratte-ciel du monde et des îles artificielles tandis que les plus hautes tours de New York sont tombées dans d'incroyables souffrances. Nos amis Chinois envoient des hommes dans l’espace. Et on sait mieux désormais que 57 ethnies, de plus en plus métissées, composent le peuple du sous-continent chinois et de sa République Populaire de Chine. L’anthropologie doit donc évoluer avec son temps, assumer ce formidable changement en cours, et nous aider, nous accompagner pour nous y préparer et bien le vivre. Et puis c’est un peu de l’avenir de l’humanité, et de sa paix qui se joue aussi dans l'interculturalité bienvenue, bien pensée et bien comprise. Oui, tous anthropologues : nous devons au quotidien décrypter des situations inédites pour nous, qui sont faites de confrontations nouvelles et de relations uniques, inattendues et imprévisibles avec d’autres. Et tous interculturalistes, car cet autre, cette altérité sont désormais issus de la mise en relation de la diversité des cultures, des traditions, des nations, des langues et des peuples. Pour appréhender l'interculturalité dans sa nouvelle complexité, on présente dans cet ouvrage les principaux concepts des études interculturelles afin d’en dissiper les principaux malentendus, relatifs notamment aux "différences culturelles" présupposées, à leurs stéréotypes et leurs préjugés subtils. Des textes d'illustration issus de vingt-deux années d'observations participantes en Corée, au Japon, au coeur du tantrisme d'origine tibétaine, du bouddhisme européen... ponctuent les chapitres de ce livre. Qu’est ce que l’anthropologie ? Il y a deux grands volets à l’anthropologie, l’un d’eux étudie l’être humain d’un point de vue physique, et elle fait partie des sciences naturelles (pathologie, physiologie, évolution de l’espèce humaine, etc.) L’étude anatomique de l’homme, voire de son squelette est par exemple l’une de ces facettes. On parle parfois d’anthropologie physique pour décrire ces disciplines. L’autre volet de l’anthropologie étudie l’homme et la femme dans ses dimensions psychologiques, sociales et culturelles et elle appartient de plein droit aux sciences humaines. On y reviendra car c’est le champ qui nous intéresse dans cet ouvrage. A l’intersection des deux, au carrefour des sciences naturelles et sociales, on trouve des champs vénérables de l’anthropologie comme par exemple l’archéologie. Ainsi on va étudier les trépanations relevées sur des crânes préhistoriques (un domaine de l’anthropologie biologique). Ou on va s’attacher à comprendre les pathologies de nos ancêtres des cavernes à partir de leurs ossements (on parle alors de paléo-pathologie). Mais la part des sciences naturelles et des sciences humaines peut varier d’une discipline anthropologique à l’autre. Par exemple un des champs de l’étude contemporaine des groupes ethniques ou ethnologie se base sur la collecte de données recueillies physiquement, voire sur l’analyse des traces effectuée sur le terrain. On parle alors d’ethnographie. Si l’on va du côté le plus abstrait de ces sciences humaines anthropologiques, on a les études sur les religions et les systèmes métaphysiques appelées aussi anthropologie religieuse ou anthropologie du fait religieux. Plus enracinées dans la vie sociale, on a l’étude des systèmes de parenté et de filiation, de relation, de communication et d’échanges, de préparation à l’expatriation, l’étude des systèmes linguistiques et dialectaux, ainsi que très récemment l’étude des organisations et des entreprises ou anthropologie organisationnelle. Et c’est tout cet éventail de disciplines, d’ailleurs fort large, qui intéresse le présent ouvrage. Si l’on fait abstraction de l’anthropologie en tant que science naturelle, rapidement évoquée au début de ce développement, on voit qu’il y a toute une palette dans les disciplines anthropologiques des sciences humaines allant d’une anthropologie sociale, familière de la sociologie, à une anthropologie culturelle, familière du fait religieux, voire de la métaphysique. Et bien souvent le terme général d’anthropologie sociale et culturelle est requis pour rendre compte de cette multidisciplinarité. Et on utilise parfois le terme d’ethnologie quasiment en tant que synonyme, comme pour accroître notre confusion ! Alors pour simplifier certains distinguent de manière classique quatre grandes branches à l’anthropologie : archéologie, anthropologie physique (étude de l’évolution), ethnologie (anthropologie sociale & culturelle) et anthropologie linguistique. A cette quadruple description nous devons ici ajouter un cinquième rameau : l’anthropologie interculturelle. Il vient se greffer à celui de l’anthropologie sociale et culturelle. Et c'est l'objet de ce livre. ...

2862 lectures

Voir aussi

Lugan Bernard - Osons dire la vérité à l'Afrique

Auteur : Lugan Bernard Ouvrage : Osons dire la vérité à l'Afrique Année : 2015 Lien de...

Lire la suite

Markale Jean - La femme celte

Auteur : Markale Jean Ouvrage : La femme celte Mythe et sociologie Année : 1972 Lien de...

Lire la suite

Markale Jean - La Bastille et l'énigme du Masque de Fer

Auteur : Markale Jean Ouvrage : La Bastille et l'énigme du Masque de Fer Année : 1989 Lien de...

Lire la suite

Bouysse Grégory - Encyclopédie de l'Ordre Nouveau Hors-série Wallonie Partie 3

Auteur : Bouysse Grégory Ouvrage : Encyclopédie de l'Ordre Nouveau Hors-série Wallonie Partie 3...

Lire la suite

De Burca Joseph - Lord Mountbatten roi du vice

Auteur : De Burca Joseph Ouvrage : Lord Mountbatten roi du vice Année : 2019 Lien de téléchargement...

Lire la suite

Markale Jean - Halloween

Auteur : Markale Jean Ouvrage : Halloween Histoire et traditions Année : 2000 Lien de...

Lire la suite

Markale Jean - Druides et chamanes

Auteur : Markale Jean Ouvrage : Druides et chamanes Année : 2005 Lien de téléchargement :...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book