Acheter

Céline - D'un château l'autre


Auteur : Céline (Destouches Louis Ferdinand)
Ouvrage : D'un château l'autre
Année : 1957

Lien de téléchargement : Celine_-_D_un_chateau_l_autre.zip

Pour parler franc, là entre nous, je finis encore plus mal que j’ai commencé… Oh ! j’ai pas très bien commencé… je suis né, je le répète, à Courbevoie, Seine… je le répète pour la millième fois… après bien des aller et retour je termine vraiment au plus mal… y a l’âge, vous me direz… y a l’âge !… c’est entendu !… à 63 ans et mèche, il devient extrêmement ardu de se refaire une situation… de se relancer en clientèle… ci ou là !… je vous oubliais !… je suis médecin… la clientèle médicale, de vous à moi, confidentiellement, est pas seulement affaire de science et de conscience… mais avant tout, par-dessus tout, de charme personnel… le charme personnel passé 60 ans ?… vous pouvez faire encore mannequin, potiche au musée… peut-être ?… intéresser quelques maniaques, chercheurs d’énigmes ?… mais les dames ? le barbon tiré quatre épingles, parfumé, peinturé, laqué ?… épouvantail ! clientèle, pas clientèle, médecine, pas médecine, il écoeurera !… s’il est tout cousu d’or ?… encore !… toléré ? hmm ! hmm !… mais le chenu pauvre ?… à la niche ! Écoutez un peu les clientes, au gré des trottoirs, des boutiques… il est question d’un jeune confrère… « oh ! vous savez, madame !… Madame !… quels yeux ! quels yeux, ce docteur !… il a compris tout de suite mon cas !… il m’a donné de ces gouttes à prendre ! midi et soir !… quelles gouttes !… ce jeune docteur est merveilleux !… » Mais attendez un peu pour vous… qu’on parle de vous !… « Grincheux, édenté, ignorant, crachoteux, bossu… » votre compte est réglé !… le babil des dames est souverain !… les hommes torchent les lois, les dames s’occupent que du sérieux : l’Opinion !… une clientèle médicale est faite par les dames !… vous les avez pas pour vous ?… sautez vous noyer !… vos dames sont débiles mentales, idiotes à bramer ?… d’autant mieux ! plus elles seront bornées, butées, très rédhibitoirement connes, plus souveraines elles sont !… rengainez votre blouse, et le reste !… le reste ?… on m’a tout volé à Montmartre !… tout !… rue Girardon !… je le répète… je le répéterai jamais assez !… on fait semblant de ne pas m’entendre… juste les choses qu’il faut entendre !… je mets pourtant les points sur les i… tout !… des gens, libérateurs vengeurs, sont entrés chez moi, par effraction, et ils ont tout emmené aux Puces !… tout fourgué !… j’exagère pas, j’ai les preuves, les témoins, les noms… tous mes livres et mes instruments, mes meubles et mes manuscrits !… tout le bazar !… j’ai rien retrouvé !… pas un mouchoir, pas une chaise !… vendu même les murs !… le logement, tout !… soldés !… « Pochetée » ! tout est dit ! votre réflexion ! je vous entends !… bien naturelle ! oh ! que ça vous arrivera pas ! rien de semblable vous arrivera ! que vos précautions sont bien prises !… aussi communiste que le premier milliardaire venu, aussi poujadiste que Poujade, aussi russe que toutes les salades, plus américain que Buffalo !… parfaitement en cheville avec tout ce qui compte, Loge, Cellule, Sacristie, Parquet !… nouveau Vrounzais comme personne !… le sens de l’Histoire vous passe par le mi des fesses !… frère d’honneur ?… sûr !… valet de bourreau ? on verra !… lécheur de couperet ?… hé ! hé ! En attendant j’ai plus de « Pachon »… je me suis fait prêter un Pachon pour liquider les ennuyeux, pas mieux !… vous les faites asseoir, vous leur prenez leur « tension »… comme ils bouffent trop, boivent trop, fument trop, c’est rare qu’ils se tapent pas leur 22… 23… maxima… la vie pour eux c’est un pneu… que de leur maxima qu’ils ont peur… l’éclatement ! la mort !… 25 !… là, ils s’arrêtent d’être loustics ! sceptiques ! vous leur annoncez leur 23 !… vous les revoyez plus ! ce regard qu’ils vous jettent en partant ! la haine !… le sadique assassin que vous êtes ! « au revoir ! au revoir !… » Bon !… moi toujours avec mon Pachon je prends soin des amis… ils venaient pour se marrer de ma misère… 22 !… 23 !… je les revois plus !… mais tout résumé, sans broderie, je voudrais bien ne plus pratiquer… cependant, durer je dois ! diabolicum ! jusqu’à la retraite ! enfin, peut-être ?… pas « peutêtre », les économies ! en tout ! tout de suite ! et sur tout !… d’abord le chauffage !… jamais plus de +5° tout l’hiver dernier ! nous sommes certes très habitués !… entraînés ! je veux !… l’entraînement nordique !… nous avons tenu là-haut pendant quatre hivers… presque cinq… par 25 au-dessous… dans une sorte de décombre d’étable… sans feu, sans feu absolument, où les cochons moureraient de froid… je dis !… or donc, entraînés nous sommes !… tout le chaume s’envolait… la neige, le vent dansaient làdedans !… cinq ans, cinq mois à la glace !… Lili, malade opérée… et allez pas croire que cette glacière était gratuite ! pas du tout !… confondez rien !… j’ai tout payé ! les notes sont là, et signées par mon avocat… certifiées par le Consulat… ce qui vous explique que je suis si raide !… pas seulement du fait des pirates de la Butte Montmartre… les pirates de Baltique aussi !… les pirates de la Butte Montmartre voulaient me saigner que mes tripes dégoulinent la rue Lepic… les pirates baltiques eux voulaient m’avoir au scorbut… que je laisse mes os en leur prison la « Venstre »… c’était presque… deux ans en fosse, trois mètres sur trois !… ils ont alors pensé au froid… aux tourbillons du grand Belt… on a tenu ! cinq ans et payés !… en payant ! j’insiste ! vous pensez, mes économies !… tous mes droits d’auteur !… partis petits ! aux tourbillons !… plus les saisies du Tribunal !… la rigolade que ce fut ! oh ! j’avais un petit peu prévu !… une petite lueur !… mon complet, l’unique, je le garde, est de l’année 34 ! mon pressentiment !… je suis pas le genre Poujade, je découvre pas les catastrophes 25 ans après, que tout est fini, rasibus, momies !… je vous raconte pour la rigolade cette prémonition 34… que nous allions vers des temps qui seraient durs pour la coquetterie… j’avais un tailleur avenue de l’Opéra… « faites-moi un complet, attention ! spécial sérieux !… Poincaré ! supergabardine !… le genre Poincaré ! » Poincaré venait de lancer sa mode ! sa vareuse ! une coupe vraiment très spéciale… je fus servi !… le complet, je l’ai là… toujours inusable !… la preuve ! !… il a tenu à travers l’Allemagne… l’Allemagne 44… sous les bombardements ! et quels ! et à travers les quatre années… de ces bouillabaisses de bonshommes, incendies, tanks, bombes ! de ces myriatonnes de décombres ! il a un peu décoloré… c’est tout ! et puis ensuite toutes les prisons !… et les cinq années de Baltique… ah, et puis d’abord, j’oubliais ! toute la sauvette Bezons-la-Rochelle… et le naufrage de Gibraltar ! je l’avais déjà !… ils se vantent maintenant de complets « nylon », d’ensembles « Grévin », de kimonos atomiques… je demande à voir !… le mien est là ! élimé certes ! entendu ! à la trame !… quatorze années d’avatars !… nous aussi on est à la trame ! ...

3577 lectures

Voir aussi

King Michael S. - La mauvaise guerre

Auteur : King Michael S. Ouvrage : La mauvaise guerre La vérité jamais dite sur la seconde guerre...

Lire la suite

Vivas Maxime - La face cachée de Reporters sans frontières

Auteur : Vivas Maxime Ouvrage : La face cachée de Reporters sans frontières De la CIA aux faucons...

Lire la suite

Encausse Gérard - Premiers éléments de lecture de la langue sanscrite

Auteur : Encausse Gérard (Papus) Ouvrage : Premiers éléments de lecture de la langue sanscrite...

Lire la suite

Encausse Gérard - Premiers éléments de lecture de la langue égyptienne

Auteur : Encausse Gérard (Papus) Ouvrage : Premiers éléments de lecture de la langue égyptienne...

Lire la suite

Encausse Gérard - Premiers éléments de lecture de la langue hébraïque

Auteur : Encausse Gérard (Papus) Ouvrage : Premiers éléments de lecture de la langue hébraïque...

Lire la suite

Le livre noir de l'occupation israélienne

Auteur : Breakingthe Silence Ouvrage : Le livre noir de l'occupation israélienne Les soldats...

Lire la suite

D'Hauterive Ernest - Le merveilleux au XVIIIe siècle

Auteur : D'Hauterive Ernest Ouvrage : Le merveilleux au XVIIIe siècle Année : 1902 Lien de...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book