Acheter

De La Ville De Mirmont Henri - L'astrologie chez les Gallo-Romains


Auteur : De La Ville De Mirmont Henri
Ouvrage : L'astrologie chez les Gallo-Romains
Année : 1904

Lien de téléchargement : De_La_Ville_De_Mirmont_Henri_-_L_astrologie_chez_les_Gallo-Romains.zip

Introduction. Les écrivains gallo-romains, païens ou chrétiens, donnent sur l’astrologie des renseignements nombreux, qui prouvent que les doctrines de cette science divinatoire étaient parfaitement connues et communément pratiquées dans la Gaule romaine. Dès le Ier siècle de l’ère chrétienne, Pline l’Ancien mentionne un médecin de Marseille, Crinas, qui traite ses malades suivant les lois de l’astrologie et qui mérite le nom d’iatromathématicien. Crinas est d’origine grecque, et Marseille n’appartient pas à la Gaule proprement dite ; mais, à la fin du IIIe siècle, nous connaissons un Gallo-Romain originaire du pays des Haedui (territoire entre la Loire et la Saône), domicilié dans une ville d’Aquitaine, Aquae Tarbellicae (Dax), Caecilius Argicius Arborius, qui exerce avec succès et profit la profession d’astrologue. Au VIe siècle, le petit-fils d’Arborius, le poète bordelais Ausone, s’occupe souvent d’astrologie dans ses oeuvres. A l’époque d’Ausone, parmi les personnages du Querolus, comédie d’un auteur gallo-romain, qui fut jouée sinon à Bordeaux, du moins dans une ville du sud-ouest de la Gaule, se trouve un astrologue, Mandrogéronte, dont le rôle est très important. Toute comédie de moeurs emprunte ses personnages à la société contemporaine : pour que l’astrologue ait sa grande place dans le Querolus, il faut que l’astrologie ait été aussi en faveur dans la société gallo-romaine du IVe siècle après Jésus-Christ que la science augurale et l’haruspicine l’avaient été à Rome au VIe et au VIIe siècle de la République, alors que l’Hariolus et l’Augur donnaient leurs noms, l’un à une palliata de Naevius, l’autre à une togata d’Afranius. Après le temps d’Ausone, le Gallo-Romain C. Sidonius Apollinaris, qui vécut de 430 à 488, et qui fut, à partir de 472, évêque de Clermont en Auvergne, fournit des indications précieuses et abondantes sur l’état des croyances astrologiques en Gaule au Ve siècle. Si l’évêque doit condamner la science suspecte, le lettré curieux et très instruit connaît à fond tous les traités sur la matière, ceux qui nous sont parvenus et ceux qui ont disparu ; il est l’ami d’un grand astrologue, Anthedius ; il possède si bien le vocabulaire technique, verba matheseos, qu’il offre à son ami Polemius, par manière de badinage, de lui composer un épithalame astrologique. ...

1610 lectures

Voir aussi

Littré Emile - Wyrouboff Grégoire - La philosophie positive Tome 23

Auteur : Littré Emile - Wyrouboff Grégoire Ouvrage : La philosophie positive Tome 23 Année : 1879...

Lire la suite

Plutarque - Isis et Osiris

Auteur : Plutarque Ouvrage : Isis et Osiris Année : * Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Plutarque - Pourquoi les oracles ont cessé

Auteur : Plutarque Ouvrage : Pourquoi les oracles ont cessé Précédé de Pourquoi la pythie ne rend...

Lire la suite

Vauquelin Des Yvetaux Jean - Bibliothèque des philosophes chimiques

Auteur : Vauquelin Des Yvetaux Jean Ouvrage : Bibliothèque des philosophes chimiques Année :...

Lire la suite

Le Grand Pierre - Testament de Pierre Le Grand ou plan de domination européenne

Auteur : Le Grand Pierre Ouvrage : Testament de Pierre Le Grand ou plan de domination européenne...

Lire la suite

Von Hammer-Purgstall Joseph - Histoire de l'Ordre des Assassins

Auteur : Von Hammer-Purgstall Joseph Ouvrage : Histoire de l'Ordre des Assassins Ouvrage traduit de...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book