Acheter

Giladi Naeim - Les juifs d'Irak


Auteur : Giladi Naeim
Ouvrage : Les juifs d'Irak Comment les Britanniques et les sionistes ont provoqué l’exode de 120 000 Juifs d’Irak après 1948
Année : 1998

Lien de téléchargement : Giladi_Naeim_-_Les_juifs_d_Irak.zip

Mon histoire. Naturellement je pensais alors avoir tout compris. J’étais jeune, idéaliste, et je ne demandais pas mieux que de risquer ma vie pour mes convictions. C’était en 1947 et je n’avais pas tout à fait 18 ans quand les autorités Irakiennes m’ont attrapé pour contrebande de jeunes juifs Irakiens, comme moi-même, amenés hors d’Irak en Iran, et ensuite vers la Terre Promise qui serait bientôt établie en Israël. J’étais un juif Irakien du réseau clandestin sioniste. Mes geôliers Irakiens ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour m’arracher les noms de mes co-conspirateurs. Cinquante ans après, la douleur palpite toujours dans mon orteil droit — un souvenir du jour où mes ravisseurs utilisèrent des pinces pour m’enlever les ongles des orteils. À une autre occasion, ils m’ont tiré sur le toit plat de la prison, m’ont déshabillé par un jour glacial de janvier, puis m’ont jeté un seau d’eau froide. J’ai été laissé là, enchaîné à la balustrade, pendant des heures. Mais je n’ai jamais envisagé une seule fois de leur donner l’information qu’ils voulaient. J’étais un vrai croyant. Mes préoccupations durant ce qui est resté pour moi mes « deux années dans l’enfer » étaient la survie et l’évasion. Je n’avais aucun intérêt alors dans le large coup de balai de l’histoire juive en Irak même si ma famille en avait fait partie dès le début. Nous étions à l’origine les Haroun, une grande et importante famille « de la Diaspora Babylonienne ». Mes ancêtres s’étaient installés en Irak il y a plus de 2 600 ans — 600 ans avant le Christianisme, et 1 200 ans avant l’Islam (1). Je descendais des juifs qui ont construit le tombeau d’Ezéchiel, un prophète juif des temps pré-bibliques. Ma ville, où je suis né en 1929, est Hillah, non loin de l’antique site de Babylone. Les premiers juifs se sont établis à Babylone, avec ses fleuves nourrissant le Tigre et l’Euphrate, vraiment une terre de lait, de miel, d’abondance et d’opportunités. Bien que les juifs, comme les autres minorités dans ce qui est devenu l’Irak, ont subi des périodes d’oppression et de discrimination en fonction des dirigeants du moment, leur trajectoire générale sur plus de deux millénaires et demi a été ascendante. Sous les derniers gouvernements ottomans, par exemple, les institutions sociales et religieuses juives, les écoles, et les établissements médicaux se sont épanouis sans interférence extérieure, et les juifs étaient au premier rang au gouvernement et aux affaires. Tandis que j’étais assis là, dans ma cellule, ignorant qu’une sentence de mort serait bientôt prononcée contre moi, je ne pouvais trouver aucune doléance personnelle ou que des membres de ma famille auraient pu faire à l’encontre du gouvernement ou de la majorité musulmane. Notre famille était bien traitée et elle prospérait, d’abord comme fermiers avec environ 25 000 hectares consacrés au riz, aux dattes et aux chevaux arabes. Puis, avec les Ottomans, nous avons acheté et raffiné de l’or qui était acheminé vers Istanbul et transformé en monnaie. Les Turcs ont été en fait responsables du changement de notre nom pour qu’il reflète notre métier — nous sommes devenus les Khalaschi, signifiant les « fabricants de pur ». Je n’ai pas donné volontairement à mon père l’information de mon ralliement au réseau clandestin sioniste. Il l’a découvert plusieurs mois avant que je sois arrêté quand il m’a vu écrire en hébreu en utilisant des mots et des expressions qui lui étaient peu familiers. Il a été bien plus étonné d’apprendre que, oui, j’avais décidé de déménager moi-même bientôt en Israël. Il a été méprisant. « Tu reviendra avec la queue entre les jambes », a-t-il prédit. Environ 125 000 juifs sont partis d’Irak pour Israël vers la fin des années 40 et en 1952, la plupart parce qu’on leur avait menti et qu’ils étaient paniqués des bombes dont j’ai appris qu’elles étaient sionistes. Mais ma mère et mon père étaient parmi les 6 000 qui ne sont pas partis en Israël. Bien que physiquement je ne sois jamais retourné en Irak — les ponts ont été coupés — mon coeur y a voyagé souvent, souvent. Mon père avait raison. J’ai été emprisonné au camp militaire d’Abou-Ghraib, à environ 11 kilomètres de Bagdad. Quand la cour militaire a prononcé ma sentence de mort par pendaison, je n’avais rien à perdre en tentant l’évasion que j’avais projetée durant de nombreux mois. C’était une recette étrange pour une évasion : Un petit morceau de beurre, une peau d’orange, et quelques vêtements de l’armée, qu’à un ami j’avais demandé d’acheter pour moi dans un marché aux puces. J’ai mangé délibérément autant de pain que je le pouvais pour grossir en prévision du jour où j’aurai mes 18 ans, quand ils pourraient m’inculper cérémonieusement d’un crime et m’attacher à la cheville le boulet de 50 livres et la chaîne qui étaient la norme pour les prisonniers. Plus tard, quand mes jambes ont été enchaînées, j’ai été mis sous un régime draconien qui me laissait souvent amorphe. La noix de beurre était destinée lubrifier ma jambe en vue de la dégager de l’anneau métallique. J’ai subrepticement collé la peau d’orange dans la serrure la nuit prévue pour mon évasion, ayant étudié la façon de la placer pour empêcher la fermeture de la serrure. Une fois les geôliers partis après avoir fermé les portes des cellules, j’ai mis le vieil uniforme qui ne pouvaient être distinguées de celui qu’ils portaient — un long manteau vert et un bonnet de laine baissé jusqu’au nez (c’était l’hiver). Ensuite, j’ai simplement ouvert tranquillement la porte et rejoint le groupe des soldats en partance pendant qu’ils marchaient à grands pas le long du hall et à l’extérieur, et j’ai lancé un « bonne nuit » au poste de garde au moment où je partais. Un ami avec une voiture attendait pour m’emmener loin. ...

4310 lectures

Voir aussi

Keyserling Hermann - Figures symboliques

Auteur : Keyserling Hermann Ouvrage : Figures symboliques Année : 1939 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Ahmad Bashiruddin Mahmud - La vie de Muhammad

Auteur : Ahmad Bashiruddin Mahmud Ouvrage : La vie de Muhammad (Que la paix et les bénédictions de...

Lire la suite

Des soldats européens vous parlent de la Russie soviétique

Auteur : PCF Ouvrage : Des soldats européens vous parlent de la Russie soviétique Année : 1957 Lien...

Lire la suite

Nancy Claude - Militaires fanatiques et savants fous au service du mondialisme

Auteur : Nancy Claude Ouvrage : Militaires fanatiques et savants fous au service du mondialisme...

Lire la suite

Bourbon Jérôme - Mémoire La chape de plomb se renforce, l’hystérie se donne libre cours

Auteur : Bourbon Jérôme Ouvrage : Mémoire La chape de plomb se renforce, l’hystérie se donne libre...

Lire la suite

Vladimir SHLMV Poutine

Auteur : J. B. - Eléments d'éducation raciale Ouvrage : Vladimir SHLMV Poutine Année : 2015 Lien de...

Lire la suite

Weckert Ingrid - Hitler et la fondation d'Israël L'accord Ha'avara

Auteur : Weckert Ingrid Ouvrage : Hitler et la fondation d'Israël L'accord Ha'avara Année : 1981...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book