Acheter

Gsell Stéphane - Les monuments antiques de l'Algérie


Auteur : Gsell Stéphane
Ouvrage : Les monuments antiques de l'Algérie Tome 1 et 2
Année : 1901

Lien de téléchargement : Gsell_Stephane_-_Les_monuments_antiques_de_l_Algerie.zip

Cet ouvrage devait consister, d’abord, en une série de notices sur les ruines antiques de l’Algérie qui sont classées comme monuments historiques : travail que M. le Directeur des Beaux-Arts avait bien voulu me confier l’année dernière. Mais le classement actuel m’ayant paru fort incomplet, j’ai cru devoir élargir le plan primitif du livre et en faire, pour ainsi dire, un manuel d’archéologie monumentale algérienne. Je n’ai donc pas adopté l’ordre géographique, où des édifices d’époques et de destinations diverses auraient été confondus ; mais j’ai étudié, dans des chapitres distincts, les différentes catégories de monuments. L’index topographique, placé à la fin du second volume, permettra, au besoin, de réunir sans peine les renseignements concernant les ruines qui sont groupées dans un même lieu. En général, j’ai joint aux descriptions des notes bibliographiques assez complètes. Les documents relatifs à l’archéologie de l’Algérie sont dispersés dans tant de livres, dans tant de revues, qu’il petit être utile de les rassembler ; du reste, l’état de beaucoup de ruines a été tellement modifié depuis soixante-dix ans, que l’on trouve fréquemment des indications précieuses dans les travaux antérieurs, même dans les plus médiocres. On y trouve aussi plus d’une erreur. Cela n’a rien d’étonnant. La plupart de nos devanciers étaient des gens de bonne volonté, qui ont rendu de très grands services à la science par leur zèle désintéressé, mais qui manquaient de connaissances spéciales. Il était nécessaire de faire ici cette remarque : car, en comparant nos descriptions avec celles des autres auteurs, on pourrait être surpris de constater souvent d’assez notables différences. Le présent ouvrage paraîtra peut-être prématuré et incomplet. J’aurais assurément mieux fait, avant de l’écrire, d’achever l’exploration archéologique de l’Algérie : dans certaines régions que je n’ai pas encore pu visiter, il y a des monuments qui ne sont signalés nulle part ou qui le sont d’une manière trop sommaire, et qui, pourtant, mériteraient sans doute d’être décrits. Bien des ruines, même parmi les plus connues, ne pourront être étudiées avec fruit que quand on les aura fouillées. D’autre part, l’illustration de notre texte, quoique abondante, devrait l’être encore davantage : dans des livres comme celui-ci, il est à souhaiter que chaque description soit accompagnée, sinon d’une vue, du moins d’un plan. Nous avons dû renoncer à reproduire tout ce qui se rattache à la décoration proprement dite : chapiteaux, autres morceaux d’architecture sculptés, mosaïques, etc. Il nous aurait fallu augmenter considérablement le nombre des planches et des figures, par conséquent les frais de la publication. D’ailleurs, à vouloir trop attendre, à vouloir faire trop bien et trop beau, on risque de ne pas aboutir. Il ne s’agissait point d’entreprendre un de ces ouvrages luxueux et de format imposant, qui ont la prétention d’être définitifs, qui coûtent de fortes subventions à l’État et se vendent très cher aux particuliers, dont les fascicules paraissent de loin en loin et qui, bien souvent, ne s’achèvent pas. Notre ambition a été plus modeste. Nous avons eu le désir d’indiquer, aussi brièvement que possible, ce que l’on sait aujourd’hui sur les ruines antiques de l’Algérie. Ce tableau d’ensemble sera peu à peu complété, et aussi corrigé, par des fouilles, par des relevés minutieux de quelques édifices importants au point de vue artistique, par des monographies locales ou régionales, par des études consacrées à telle ou telle catégorie de monuments, à tel ou tel mode ou style de décoration. Presque toutes les phototypies contenues dans ces deux volumes ont été exécutées d’après mes clichés j’ai cependant fait plusieurs emprunts la collection du Service des monuments historiques. Certains plans sont copiés dans des publications antérieures ou sur des plans dressés par les soins du même Service ; pour les autres, mes relevés ont été mis au net par M. Godard. MM. Laurent Gsell, Emonts et Ferrand ont dessiné, en général d’après des photographies, les vues insérées dans le texte. Stéphane GSELL. Septembre 1901. ...

3058 lectures

Voir aussi

Steiner Rudolf - Symptomes dans l'Histoire

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : Symptomes dans l'Histoire Année : 1918 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Steiner Rudolf - Science du ciel Science de l'Homme

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : Science du ciel Science de l'Homme Année : 1921 Lien de...

Lire la suite

Steiner Rudolf - Rythmes dans le cosmos et dans l'être humain

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : Rythmes dans le cosmos et dans l'être humain Année : 1923 Lien de...

Lire la suite

Steiner Rudolf - Psychologie et vie intérieure

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : Psychologie et vie intérieure Métamorphoses de la vie psychique...

Lire la suite

Steiner Rudolf - L'homme une énigme

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : L'homme une énigme Année : 1916 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Steiner Rudolf - L'évangile de Saint-Matthieu

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : L'évangile de Saint-Matthieu Année : 1910 Lien de téléchargement...

Lire la suite

Steiner Rudolf - L'évangile de Saint-Marc

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : L'évangile de Saint-Marc Année : 1912 Lien de téléchargement :...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book