Acheter

Haag Michel - La tragédie des templiers


Auteur : Haag Michel
Ouvrage : La tragédie des templiers L'ascension et la chute
Année : 2012

Lien de téléchargement : Haag_Michel_-_La_tragedie_des_templiers.zip

Prologue. Jérusalem 1187. Le vendredi 2 octobre 1187, après douze jours de siège, et moins d’un siècle après l’apogée d’une première croisade victorieuse, les habitants de Jérusalem abandonnent la ville selon les conditions imposées par Saladin. Ceux qui ont les moyens de payer leur rançon sont libres de marcher vers la côte, tandis que les autres sont emmenés comme esclaves. Quelques chevaliers hospitaliers sont autorisés à rester pour faire fonctionner leur hôpital, destiné aux pèlerins et situé en plein coeur de la ville, puisqu’il est même adjacent à l’église du Saint-Sépulcre. Les Pauvres Chevaliers du Christ sont carrément chassés – ils avaient leur quartier général dans la mosquée al-Aqsa du Mont du Temple. Les Francs sont persuadés que la mosquée al-Aqsa a été bâtie sur le site même du Templum Solomonis, comme ils l’appellent en latin, et c’est peu de temps avant que les chevaliers soient connus sous le nom de Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon ou Templiers. L’exécution de l’ordre de purification de Jérusalem « de l’ordure des Francs immondes », donné par Saladin, selon les mots de son secrétaire Imad al-Din, démarre à la mosquée al-Aqsa, car les Templiers auraient accumulé les immondices de sorte que toute négligence dans les opérations de purification leur est interdite. Les murs et les sols de la mosquée al-Aqsa et du dôme du Rocher voisin sont nettoyés à l’eau de rose et à l’encens. Puis, les soldats de Saladin parcourent la ville, démolissant les églises ou arrachant leurs décorations, avant de les transformer en mosquées et madrasas, « pour la (Jérusalem) purifier des salissures de leur race, des ordures de cette humanité inférieure, pour réduire leur esprit au silence en rendant muets leurs clochers ». Seule l’église du Saint-Sépulcre est épargnée, Saladin soulignant qu’en imposant aux pèlerins un droit d’entrée exorbitant, cela couvrirait les frais. Pour les Francs d’Outremer (nom donné aux résidents des États croisés), la chute de Jérusalem est vue comme le jugement impitoyable de Dieu. La capture de la ville par Saladin a conduit certains à penser que le christianisme est une religion inférieure à l’islam. « Notre peuple a tenu la ville de Jérusalem pendant quelque quatre-vingt-neuf ans », écrit l’auteur anonyme de De Expugnatione Terrae Sanctae per Saladinum. « En très peu de temps, Saladin a conquis presque tout le royaume de Jérusalem. Il a exalté la grandeur de la loi de Mahomet et montré par là même qu’elle pourrait bien surpasser celle de la religion chrétienne. » ...

3509 lectures

Voir aussi

Corlieu Auguste - Les médecins Grecs

Auteur : Corlieu Auguste Ouvrage : Les médecins Grecs Année : 1885 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Apollinaire Guillaume - Les exploits d'un jeune Don Juan

Auteur : Apollinaire Guillaume Ouvrage : Les exploits d'un jeune Don Juan Année : 1911 Lien de...

Lire la suite

Hocart Arthur Maurice - Les progrès de l'Homme

Auteur : Hocart Arthur Maurice Ouvrage : Les progrès de l'Homme Année : 1935 Lien de téléchargement...

Lire la suite

Hyperborée Aux sources de l'Europe - Les temples de Malte

Auteur : Hyperborée Aux sources de l'Europe Ouvrage : Les temples de Malte - n7 Année : 2008 Lien...

Lire la suite

Hyperborée Aux sources de l'Europe - Les Gaulois, Yvain Mélusine et Mithra

Auteur : Hyperborée Aux sources de l'Europe Ouvrage : Les Gaulois, Yvain Mélusine et Mithra - n4...

Lire la suite

Hyperborée Aux sources de l'Europe - Le chaudron de Gundestrup

Auteur : Hyperborée Aux sources de l'Europe Ouvrage : Le chaudron de Gundestrup - n5 Année : 2007...

Lire la suite

Hyperborée Aux sources de l'Europe - La terre de nos pères

Auteur : Hyperborée Aux sources de l'Europe Ouvrage : La terre de nos pères - n10-11 Année : 2010...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book