Acheter

Hollandus Johann Isaac - L'œuvre de Saturne


Auteur : Hollandus Johann Isaac
Ouvrage : L’œuvre de Saturne Des Choses Naturelles et Supernaturelles
Année : 1670

Lien de téléchargement : Hollandus_Johann_Isaac_-_L_oeuvre_de_Saturne.zip

PREFACE. Cher Lecteur, Les Philosophes ont beaucoup écrit sur leur Plomb qui est préparé à partir de l’Antimoine, comme Basile Valentin l’enseigne ; et je suis de l’opinion que cet OEuvre de Saturne du très excellent John Isaac Holland ne doit pas être comprise comme du Plomb commun, (si la matière de la Pierre ne soit pas beaucoup plus de cette façon prétendue) mais du Plomb des Philosophes. Mais que le Saturne Vulgaire soit ou non la Matière de la Pierre des Philosophes, néanmoins vous recevrez une suffisante satisfaction des 17 Considérations ou Document subséquent. Ceci est publié pour le bénéfice de tous les Amoureux de cet Art, car cela expose et affirme la Pierre de Feu. Adieu. L’OEUVRE DE SATURNE. Mon Enfant vous devez savoir que la Pierre appelée Pierre des Philosophes, provient de Saturne. Et par conséquent lorsqu’elle est parfaite, elle fait des projections aussi bien dans le Corps de l’homme pour toutes les Maladies qui peuvent l’assaillir intérieurement ou extérieurement, quelque qu’elles soient ou de quelques noms qu’on leur donne, aussi bien que dans les Métaux imparfaits. Comme vous savez mon Enfant, en Vérité, dans tout le travail végétable il n’y à pas de plus haut et plus grand secret que dans saturne ; car nous ne trouvons point en l’Or cette perfection qui est en Saturne ; car intérieurement il est un bon Or, ici tous les Philosophes conviennent, et rien d’autre n’est nécessaire, mais vous devez tout d’abord enlever ce qui en lui est superflu, qui est, son impureté, et le rendre propre, et lorsque vous tournez son intérieur à l’extérieur, qui est sa rougeur, alors il sera bon Or ; car l’Or ne peut être fait plus aisément, que de Saturne, car Saturne est aisément dissout et coagulé, et son Mercure peut être facilement extrait, et ce Mercure qui est extrait de Saturne, étant purifié et sublimé, comme le Mercure est ordinairement sublimé, je vous dis, mon Enfant que ce même Mercure est aussi bon que celui extrait de l’Or, dans toutes les opérations ; car si Saturne est intérieurement Or, comme il est en vérité, alors son Mercure doit être aussi bon que celui de l’Or, par conséquent je vous dis que Saturne est meilleur en notre oeuvre que l’Or ; car si vous deviez extraire le Mercure de l’Or, il vous faudrait un an pour ouvrir le corps de l’Or, avant que vous puissiez en extraire le Mercure, mais vous pouvez extraire le Mercure de Saturne en quatorze jours, et tous deux sont aussi bon l’un que l’autre. Voudriez-vous faire l’oeuvre avec seulement l’Or, vous devriez labourer deux années entières, si vous vouliez bien faire : mais vous pouvez finir l’oeuvre de Saturne en trente ou trente deux semaines au plus. Et étant toutes deux bien faite, les deux étant semblablement bonnes, Saturne ne coûte rien ou très peu, demande peut de temps et peu de travail, et c’est vérité que cela. Mon Enfant enfermez ceci en votre coeur et comprenez, ce Saturne est la Pierre que le Philosophe ne nomme point, dont le nom a été caché jusqu’à ce jour ; car si son nom était connu, alors beaucoup pourraient opérer, et l’Art deviendrait commun, car ce travail est court, et sans charge, un travail petit et insignifiant. Par conséquent faites que le nom demeure caché, pour le mal qui pourrait en conséquence en advenir. Tous les étranges Discours par lesquelles les Philosophes ont parlé mystiquement, d’une Pierre, de la Lune, d’un Fourneau, d’un Vaisseau, tout ceci est Saturne ; car vous ne devez rien employer qui lui est étranger ; par conséquent il n’y a personne de si pauvre en ce Monde, qui ne puisse effectuer et avancer cet ouvrage ; car la Lune peut être aisément faite du Saturne, en peu de temps, et en un peu plus de temps le Soleil. Et bien qu’un homme soit pauvre, il peut y arriver par lui, et peut en faire la Pierre Philosophale. Pour cette raison mon Enfant, tout est caché en Saturne, dont nous avons seul besoin, car c’est un parfait Mercure, en lui sont toutes les Couleurs de l’ouvrage, elles peuvent être trouvées en lui, en lui sont les véritables couleurs noire, blanche et rouge, en lui est le poids, Saturne est notre Latton. Exemple : L’oeil d’un homme ne peut endurer rien qui soit imparfait, aussi petit soit-il, pas le moindre petit Atome de poussière, cela lui cause tellement de souffrance qu’il ne peut rester en repos. Mais si vous prenez un morceau de Saturne de la grosseur d’un poids, le coupez en rond sans bavures, et le mettez dans un OEil, il ne causera aucune souffrance ; la raison en est qu’il est intérieurement parfait, aussi bien que l’Or et les Pierres Précieuses. Par ceci et autres discours vous pouvez observer, que Saturne est notre Pierre des Philosophes, et notre Latton, hors duquel notre Mercure et notre Pierre sont extraite par peu de Labeur, peut d’Art et de Dépense et en peu de temps. Pour cette raison je vous admoneste mon Enfant, et vous tous qui connaissez son nom, de le gardé caché à la multitude, par considération du mal qui pourrait en advenir ; et vous devez appeler la Pierre notre Latton, et appeler le Vinaigre Eau, dans laquelle notre Pierre doit être lavée ; c’est la Pierre et l’Eau dont les Philosophes ont écrit moult volumes. Il y a beaucoup de différents travaux en notre Pierre Minérale, et spécialement en cette Pierre que Dieu nous a donné gratuitement, c’est pourquoi tellement de Paroles étranges ont été écrites dans les Livres sur l’oeuvre Minérale. Mais ceci est la véritable Pierre que les Philosophes ont cherché, parce qu’elle fait projection sur tous les Métaux imparfaits, spécialement sur le l’Argent-vif, et du reste sur toutes les maladies quelqu’elles soient, qui peuvent arriver au corps de l’homme, ainsi que sur toutes les Blessures, Cancer, Fistules, Inflammations, Bubons, Impotences, et toute sorte de choses qui peuvent arriver extérieurement au Corps de l’homme, par conséquent cette Pierre ne travaille pas dans le règne Minéral, mais dans le règne Végétable. ...

2910 lectures

Voir aussi

Vauquelin Des Yvetaux Jean - Bibliothèque des philosophes chimiques

Auteur : Vauquelin Des Yvetaux Jean Ouvrage : Bibliothèque des philosophes chimiques Année :...

Lire la suite

Le Grand Pierre - Testament de Pierre Le Grand ou plan de domination européenne

Auteur : Le Grand Pierre Ouvrage : Testament de Pierre Le Grand ou plan de domination européenne...

Lire la suite

Von Hammer-Purgstall Joseph - Histoire de l'Ordre des Assassins

Auteur : Von Hammer-Purgstall Joseph Ouvrage : Histoire de l'Ordre des Assassins Ouvrage traduit de...

Lire la suite

Philippe Marguerite - Les contes de Marc'harid Fulup

Auteur : Philippe Marguerite Ouvrage : Les contes de Marc'harid Fulup Année : 18** Lien de...

Lire la suite

Huysmans Joris-Karl - Les foules de Lourdes

Auteur : Huysmans Joris-Karl Ouvrage : Les foules de Lourdes précédé de Jean-Martin Charcot La foi...

Lire la suite

Steiner Rudolf - L'Homme dans ses rapports avec les animaux et les esprits des éléments

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : L'Homme dans ses rapports avec les animaux et les esprits des...

Lire la suite

Bérenger-Féraud Laurent Jean Baptiste - Diables et sorciers de Provence

Auteur : Bérenger-Féraud Laurent Jean Baptiste Ouvrage : Diables et sorciers de Provence Année :...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book