Auteur : Le Capon Monique (Salvin)
Ouvrage : Le puma des Andes
Année : 19**

Lien de téléchargement : Le_Capon_Monique_-_Puma_des_Andes.zip

La nuit porte d'étranges conseils... Je m'éveillais un matin avec un nom qui résonnait dans ma tête; en fait, c'est le son de ce nom, prononcé par je ne sais quel personnage, qui m'avait réveillée. C'était un nom indien; je pensais qu'il devait s'agir d'un ancien chef, cela sonnait joli à l'oreille mais je ne le prononcerai pas ici. Tout au long de la journée je portais ce nom en moi, le répétais en me demandant ce que cela pouvait bien signifier. Comme le hasard, qui n'en est pas un, fait bien les choses, deux jours plus tard, j'eus en mains un livre sur les Incas et la cité perdue. Auparavant je n'aurais jamais cru que cela aurait pu m'intéresser à ce point. Mais là, je dévorais le livre. Il me semblait me trouver en univers familier. Il me semblait aussi que je n'étais pas seule à me plonger dans ce climat de l'épopée Inca, si on peut dire. Il me semblait que je partageais ma lecture, mes impressions, avec une présence attentive qui veillait à ce que je lise bien, comprenne bien certaines choses qu’elle voulait m'insuffler. Puis, mes méditations matinales me conduisirent là-bas, tout naturellement. Les lieux me devinrent vite familiers. La pensée et l'imagination auxquelles s'ajoute l'intuition permettent des voyages formidables qui ne coûtent pas cher et ne créent aucune fatigue!... Je m'asseyais sur la pierre sacrée, l’intihuatana, à laquelle les prêtres Incas accrochaient le Soleil à l'aube du solstice d'hiver ... J'étais imprégnée de l'air frais de ce haut lieu, de la majesté des sommets qui l'entouraient comme d'un écrin; imprégnée de l'atmosphère sacrée du lever du Soleil. Et là, j'écoutais... Alors la présence amie et les grands Esprits de la Montagne m'ont enseigné des choses prodigieuses et m'ont aussi conté l'étrange légende qui plane tout autour des pierres blanches qui ont édifié l'hacienda des Montesinos, sur les berges de l'Urubamba, là où commence la Vallée Sacrée. C'est cette histoire que je rapporte ici. ...