Auteur : Le Mat Jean-François
Ouvrage : L'univers symbolique de la Kabbale
Année : *

Lien de téléchargement : Le_Mat_Jean-Francois_-_L_univers_symbolique_de_la_Kabbale.zip

Avant-propos. Le rabbi Noakh Weimberg, ancien grand rabbin de Brooklin, fondateur de la Yashiva « Hesh ha Torah » de Jérusalem, qui fut mon initiateur à la kabbale et au concept de l’absolu, me dit un jour : « Si tu veux comprendre la kabbale, tu dois manger du feu, t’en nourrir quotidiennement puis tu dois le digérer pour en séparer la substance nutritive et enfin, après avoir rejeté les scories, tu le distilleras dans tes pensées pour pouvoir pénétrer l’esprit Divin du Créateur. » Bien qu’ayant perçu une vérité au travers de ses paroles obscures, je ne compris que bien plus tard le sens de ses conseils. Plus de 15 ans sépare ma première découverte de la kabbale et les lignes que je suis en train d’écrire. C’est en effet par le texte hébraïque inscrit en lettre de feu que j’ai pu pénétrer l’esprit de la kabbale. Une lente méditation sur le symbolisme de l’arbre des Séphirot m’a permis de réunir ses sphères incandescentes dans une vision globale du monde de la Création. Au coeur de cette univers symbolique, l’homme occupe une position centrale à la croisée des chemins initiatiques de la vie. C’est donc par ces chemins que j’ai pu découvrir quelques une des connaissances que je partage aujourd’hui avec vous. Toute l’essence de la kabbale se retrouve dans le principe de la Création, celle du Livre de la Formation, le Sépher Yetzirah, source primordiale de l’enseignement kabbalistique. La compréhension des voies du Grand Architecte de l’Univers représenté par l’arbre des Séphirot passe nécessairement par l’étude symbolique de son Oeuvre. L’obstacle principal de cette étude réside dans le fait que nous utilisons notre intellect, notre âme, nos sens pour concevoir ce qui n’est perceptible que par le pur esprit. Néanmoins, la possibilité qui est laissé à l’homme de réfléchir, méditer, transcender, évoluer, transformer sa propre nature, lui permet de se rapprocher du Divin et de lever partiellement le voile obscur qui entoure sa condition humaine. L’arbre des Séphirot, qui prend racines dans les entrailles de la terre et dont la cime caresse la puissance divine, est à l’image de l’homme, le lien entre la terre et le Grand Architecte de l’Univers. Cet arbre représente le parcours de tout initié cherchant la lumière de l’esprit. Toute initiation humaine passe par les voies de la transformation de l’être. Celui qui cherche la Connaissance devra gravir une à une ses branches pour découvrir progressivement le vaste paysage de la création terrestre. Il devra se nourrir des fruits de l’arbre pour découvrir la variété des saveurs de la vie. Un à un, il devra cueillir les symboles inscrits en lettres de feu pour former les mots qui ouvriront les portes de sa conscience. Jeff Le Mat. ...