Acheter

Loth Joseph - La razzia des vaches de Cooley


Auteur : Loth Joseph
Ouvrage : La razzia des vaches de Cooley
Année : *

Lien de téléchargement : Loth_Joseph_-_La_razzia_des_vaches_de_Cooley.zip

Táin bó Cúalnge. tel est le titre de la grande épopée irlandaise que M. Windish a publiée en 1905. Ce titre peut paraître étrange. En effet, l’expédition entreprise en Ulster par la reine Medb a pour but la conquête, non d’une vache, mais d’un taureau, un taureau d’une nature supérieure et qu’on pourrait appeler surnaturelle. Ce taureau était la septième forme d’un porcher des dieux ou, si l’on veut, des génies de Munster. Ce porcher avait eu d’abord une forme humaine, puis était devenu successivement corbeau, cétacé (c’est-à-dire phoque ou baleine), guerrier éminent, fantôme, ver, en dernier lieu taureau. Comment se fait-il donc que le titre de la pièce parle de vaches ? Pour le comprendre, il faut se rendre compte de la façon dont a été composée la pièce dont il s’agit. Ce qui reste de la littérature épique irlandaise dans les souvenirs des paysans irlandais peut avec raison être traité de folk-lore. Mais les vieilles compositions épiques que quelques manuscrits nous ont conservées sont l’oeuvre d’une corporation savante, les filid, c’est-à-dire voyants, dits aussi fáithi, c’est-à-dire prophètes. La principale fonction des filid dans la société irlandaise consistait à réciter le soir après dîner un court morceau épique en prose entremêlé de vers qui étaient chantés avec accompagnement de la harpe. Une notable partie de ces morceaux racontait les détails de l’expédition entreprise contre l’Ulster par Medb, reine de Connaught. Au VIIe siècle de notre ère, Senchân Torpeist, chef des filid d’Irlande, imagina réunir un certain nombre de ces petits morceaux en une grande compilation qui fut écrite. L’usage ancien était de ne pas employer l’écriture et de tout confier à la mémoire. Nous savons par Jules César que telle était de son temps la coutume des druides en ce qui concernait leur enseignement. Cet enseignement pouvait durer vingt ans, et consistait principalement pour le maître à faire apprendre à l’élève un grand nombre de vers. Le traité irlandais intitulé Livre de l’Ollam, Lebar Ollaman, nous apprend que pour les filid les études étaient moins longues, et que cependant leur durée régulière était de douze ans. ...

1621 lectures

Voir aussi

Dörmann Johannes - L'étrange théologie de Jean-Paul II et l'esprit d'Assise

Auteur : Dörmann Johannes Ouvrage : L'étrange théologie de Jean-Paul II et l'esprit d'Assise Du...

Lire la suite

Lossky Vladimir - Essai sur la théologie mystique de l'Eglise d'Orient

Auteur : Lossky Vladimir Nikolaïevitch Ouvrage : Essai sur la théologie mystique de l'Eglise...

Lire la suite

De Montréal Bernard - Série communication préparatoire Transcriptions no 141 à 160

Auteur : De Montréal Bernard Ouvrage : Série communication préparatoire Transcriptions no 141 à 160...

Lire la suite

De Montréal Bernard - Série communication préparatoire Transcriptions no 61 à 80

Auteur : De Montréal Bernard Ouvrage : Série communication préparatoire Transcriptions no 61 à 80...

Lire la suite

Grimm Jakob - Grimm Wilhelm - Contes merveilleux Tome 2

Auteurs : Grimm Jakob - Grimm Wilhelm Ouvrage : Contes merveilleux Tome 2 Année : * Lien de...

Lire la suite

Grimm Jakob - Grimm Wilhelm - Contes merveilleux Tome 1

Auteurs : Grimm Jakob - Grimm Wilhelm Ouvrage : Contes merveilleux Tome 1 Année : * Lien de...

Lire la suite

Grohskopf Bernice - L'école idéale de Bruno Hauter

Auteur : Grohskopf Bernice Ouvrage : L'école idéale de Bruno Hauter Année : 1975 Lien de...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book