Donner

Pierce William Luther - Chasseur


Auteur : Pierce William Luther (Andrew Macdonald)
Ouvrage : Chasseur
Année : 1984

Lien de téléchargement : Pierce_William_Luther_-_Chasseur.zip

Chapitre 1. Alors qu’Oscar garait sa voiture sur une place située près de la sortie de l’immense parking, une canette de bière vide éclata sous l’une de ses roues avant. Il éteignit ses phares et passa en revue le secteur. Oui, c’était un bon endroit ; il avait une bonne visibilité sur la seule allée qui permettait d’accéder aux places de stationnement, et chacun en l’empruntant devait ralentir, presque s’arrêter, sous un lampadaire lumineux. Il était idéalement situé aussi pour voir à quelle place les véhicules seraient susceptibles de se garer. Il ajusta son manteau plus confortablement, tourna le bouton de la radio, s’arrêta sur une station FM qui diffusait sa sonate préférée de Schubert, puis se remit à attendre. Cela se passait presque vingt minutes avant qu’il ne repère ce qu’il était venu chercher. Une camionnette de couleur brune ralentit à peine lorsqu’elle heurta la rampe d’accès. Ses pneus crissèrent tandis qu’elle faisait le tour. Puis, un bref instant, Oscar crut apercevoir les visages des deux occupants. Le conducteur était un mulâtre à la coupe rasta, et à côté de lui, une femme brune avec un nez plutôt large, mais blanche tout de même. Grâce à la longue antenne de la fourgonnette, dans laquelle était piquée une balle de ping-pong orange, il fut facile à Oscar de suivre des yeux depuis son emplacement la trajectoire du véhicule, même après qu’il se fut garé quatre places plus bas. Il attendit que la camionnette s’arrêtât, puis il démarra dans sa direction. Il voulait voir une seconde fois l’homme et la femme avant qu’ils n’entrent dans le supermarché… juste pour être certain. Il choisit donc une autre place de stationnement, aussi proche que possible de la camionnette, afin d’y attendre leur retour. Alors qu’il roulait prudemment le long de l’asphalte entre les files de voitures garées, il n’aperçut le couple dans ses phares que lorsqu’il fut presque au niveau de leur camionnette. Ils se tenaient tous les deux, près de la vitre côté passager du véhicule, apparemment occupés à quelque chose. Soudain, une téméraire impulsion frappa Oscar : Pourquoi ne pas agir maintenant, au lieu d’attendre qu’ils entrent dans le magasin et en reviennent ? Il n’y avait pas d’autre voiture en mouvement dans le parking et aucun piéton en vue, sauf tout au fond, près de l’entrée du magasin. Malheureusement, la camionnette brune et le couple étaient à sa droite, et sa fenêtre du côté passager était fermée. Il lui semblait trop hasardeux d’avoir à se pencher sur le siège pour descendre la vitre alors qu’ils regardaient. Aurait-il le temps de faire demi-tour et de remonter l’allée avant que quelqu’un d’autre n’arrive ou que le couple ne s’en aille ? Peut-être devrait-il sortir de la voiture et frapper sans attendre. Toutes les possibilités lui traversèrent l’esprit à la vitesse d’un éclair. Ses paumes devinrent moites, il sentit ses muscles se tendre. S’approchant tout près de la camionnette, il repéra une place libre, juste trois voitures plus loin. Bien ! Il allait pouvoir s’y garer, et si personne n’apparaissait, il reviendrait sur ses pas, puis remonterait l’allée dans la direction opposée, vers la camionnette. Dans la fraîcheur de la soirée, il s’efforçait de maîtriser ses nerfs, mais la transpiration ruisselait abondamment sur ses joues. Il en était toujours ainsi juste avant une opération. Pendant la guerre, chaque fois qu’il avait dû traverser les tirs mortels des batteries anti-aériennes nord-vietnamiennes à bord de son F4, c’était en sueur qu’il avait eu à combattre cette nervosité. Une fois qu’il était au coeur de l’action, la peur disparaissait ; c’est l’instant précédent qui était toujours pénible – quand il était encore possible de faire machine arrière. Ses mains serrèrent nerveusement le volant et la marche de la voiture se fit plus saccadée alors qu’il s’apprêtait à se garer. Il jeta un rapide coup d’oeil vers l’arrière, enclencha la vitesse puis recula rapidement. Cinq secondes plus tard, il était revenu au niveau du couple. Il freina brusquement et cala par inadvertance. Merde ! Dans le rétroviseur, il vit une grosse femme, à environ 50 mètres les bras chargés de deux sacs de course, derrière laquelle marchait un petit enfant. ...

1961 lectures

Voir aussi

Nouvelles

Les mises à jours sont uniquement accessibles aux donateurs. Pour faire un don veuillez vous rendre...

Lire la suite

Brenier Flavien - Les juifs et le Talmud Partie 1

Auteur : Brenier Flavien Ouvrage : Les juifs et le Talmud Partie 1 Année : 1913 Lien de...

Lire la suite

Conversano Daniel - Comment Hervé Ryssen a brisé notre amitié pour sauver son business

Auteur : Conversano Daniel Ouvrage : Comment Hervé Ryssen a brisé notre amitié pour sauver son...

Lire la suite

Brenier Flavien - Les origines secrètes du bolchevisme

Auteur : Brenier Flavien (Salluste) Ouvrage : Les origines secrètes du bolchevisme Henri Heine et...

Lire la suite

Brasey Edouard - Enquête sur l'existence des fées et des esprits de la nature

Auteur : Brasey Edouard Ouvrage : Enquête sur l'existence des fées et des esprits de la nature...

Lire la suite

La Huitième croisade

Auteur : Officier d’état-major britannique Ouvrage : La Huitième croisade Libres révélations d’un...

Lire la suite

Klassen Ben - Race et raison

Auteur : Klassen Ben (Bernhardt Klassen) Ouvrage : Race et raison n°309 Interview par Tom Metzger...

Lire la suite




Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book