Acheter

Ridel Charles - Les embusqués


Auteur : Ridel Charles
Ouvrage : Les embusqués
Année : 2007

Lien de téléchargement : Ridel_Charles_-_Les_embusques.zip

Préface. Ceux qui seraient tentés de penser que la question des « embusqués » pendant la Grande Guerre constitue un sujet anecdotique en seront pour leurs frais. Le travail exemplaire que lui consacre Charles Ridel montre au contraire que cette question, que l’on pourrait croire d’importance secondaire, constitue au contraire un objet capital. Si « l’embuscage » et les « embusqués » méritaient l’effort d’investigation poussé qui a nourri tout d’abord une très belle thèse de doctorat avant de devenir l’ouvrage que l’on va découvrir, c’est qu’un tel sujet débouche sur une compréhension plus profonde de la société française en guerre et de sa culture de guerre spécifique. Car la question des embusqués a revêtu une importance capitale aux yeux des contemporains du conflit, au moins jusqu’à l’inflexion de l’année 1916 : cela, Charles Ridel en fait la démonstration parfaite à travers une histoire des représentations de très belle facture. L’auteur montre ainsi à quel point l’embusqué dessine, en creux, la figure archétypale du soldat, tout particulièrement en termes de virilité et d’accès aux femmes : de là procède la dimension cathartique de la figure de l’embusqué pour la communauté combattante. Une image qui se lie d’ailleurs à d’autres figures hautement répulsives, voire anxiogènes, pour la société française en 1914-1918 : celle de l’espion, celle du profiteur de guerre... Le second intérêt de l’étude de Charles Ridel est de montrer que la question de « l’embuscage » peut jouer le rôle d’un véritable prisme posé, en quelque sorte, sur la société française en guerre : « l’embuscage » – qui concerna d’ailleurs tous les pays belligérants – offre ainsi l’opportunité d’une relecture en profondeur de ce qu’étaient les grands enjeux du conflit pour une société française confrontée à cette immense épreuve. L’auteur, toutefois, ne se contente pas d’une histoire des représentations. Il sait rendre passionnante la dimension politique et administrative de sa question, extraordinairement complexe, et dans laquelle il fraye son chemin avec une maîtrise rare. Traitant de la crise politique larvée que suscite la question des embusqués dans la France en guerre, tout au moins jusqu’en 1916, il montre en outre que celle-ci fait rejouer le clivage gauche/droite en opposant deux conceptions de l’égalité en termes de prélèvement de « l’impôt du sang ». À ce titre, elle touche à l’identité même de la République en guerre. Constamment, l’auteur se montre attentif aux pratiques, en bâtissant une véritable histoire sociale de l’embuscage. Ainsi lorsqu’il met au jour les stratégies des familles – celle des mères en particulier – pour faire en sorte que la vie de l’un des leurs soit protégée ; ainsi lors de son analyse du « procès des réformes frauduleuses » en 1915-1916, mené à partir des archives judiciaires, et qui constitue une réussite particulière au sein d’un travail exemplaire de bout en bout ; ainsi lorsqu’il reconstitue certains parcours de guerre individuels, suivis pas à pas afin d’examiner les stratégies des acteurs sociaux. L’analyse de la recherche d’embusquage que mène le peintre Fernand Léger constitue à cet égard un modèle d’intelligence historique : jamais, me semble-t-il, le parcours individuel d’un soldat de 1914- 1918 n’avait été interrogé de cette manière. On se rend compte, au fil d’une lecture de bout en bout passionnante, que « l’embuscomanie » peut au fond faire figure de crise d’adaptation de la société française à un phénomène inédit : celui de la totalisation de la guerre. La guerre longue, la guerre de position, la guerre industrielle exigent une main-d’oeuvre croissante pour les tâches non combattantes de « l’avant » comme pour les tâches productrices de « l’arrière » : mais ceci ne pouvait être compris et accepté d’emblée. Il faut attendre le tournant de 1916 – celui que constitue la bataille de Verdun en particulier – pour que l’opinion française accepte pleinement cet immense basculement destiné à marquer toute l’histoire du XXe siècle : celui de l’ancien modèle guerrier dans un autre. ...

2286 lectures

Voir aussi

Steiner Rudolf - Symptomes dans l'Histoire

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : Symptomes dans l'Histoire Année : 1918 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Steiner Rudolf - Science du ciel Science de l'Homme

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : Science du ciel Science de l'Homme Année : 1921 Lien de...

Lire la suite

Steiner Rudolf - Rythmes dans le cosmos et dans l'être humain

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : Rythmes dans le cosmos et dans l'être humain Année : 1923 Lien de...

Lire la suite

Steiner Rudolf - Psychologie et vie intérieure

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : Psychologie et vie intérieure Métamorphoses de la vie psychique...

Lire la suite

Steiner Rudolf - L'homme une énigme

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : L'homme une énigme Année : 1916 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Steiner Rudolf - L'évangile de Saint-Matthieu

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : L'évangile de Saint-Matthieu Année : 1910 Lien de téléchargement...

Lire la suite

Steiner Rudolf - L'évangile de Saint-Marc

Auteur : Steiner Rudolf Ouvrage : L'évangile de Saint-Marc Année : 1912 Lien de téléchargement :...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book