Acheter

Schuré Edouard - Précurseurs et révoltés


Auteur : Schuré Edouard
Ouvrage : Précurseurs et révoltés
Année : 1904

Lien de téléchargement : Schure_Edouard_-_Precurseurs_et_revoltes.zip

Avant-propos. Il y a dans chaque siècle un certain nombre d’esprits qui appartiennent plus au siècle suivant qu’au leur et qui, par cela même, apparaissent à leurs contemporains sous l’aspect d’inquiétants étrangers. Ils reçoivent, comme un jet intense et subtil, le premier influx des sentiments et des idées dont l’invisible océan, suspendu dans les airs, inondera le monde cinquante ou cent ans après leur mort. Shakespeare dit que les grands événements projettent devant eux leur ombre avant que leur présence n’ébranle l’univers de leur fracas. Éh bien, les hommes de cette catégorie ont vu cette ombre dessiner sur leur chemin des formes mobiles et fantastiques. Ils en sont restés plus grands et plus seuls, à jamais marqués d’un signe d’élection et de réprobation. Quand je songeai à réunir les études contenues dans ce volume et publiées à de longs intervalles, je m’aperçus qu’il y avait entre elles ce lien caché mais profond. Les poètes, les penseurs et les artistes, qui m’avaient successivement attiré à diverses étapes de ma vie, rentraient tous dans la tragique famille des précurseurs et des révoltés. Une irrésistible affinité élective m’avait guidé vers eux. J’admirais davantage d’autres génies ceux-là remuaient mes profondeurs intimes par leur mystère douloureux. La vie et l’œuvre de Shelley, qui chercha éperdument le divin dans la nature, retentissent aujourd’hui à notre oreille comme un majestueux prélude à toutes les symphonies panthéistes que devait chanter l’âme orageuse et troublée du XIXe siècle, traversée de tant de rayons et de tant de ténèbres. Nietzche, dont l’individualisme effréné aboutit à un athéisme épileptique et à sa propre destruction, est le père sinistre et grave de tous les anarchistes de la pensée. Le cas de cette nature puissante mais dévoyée est, à mes yeux, l’un des exemplaires les plus frappants de la maladie intellectuelle que le XIXe siècle lègue au XXe, j’entends de la conception matérialiste de l’homme et de l’univers. Car Nietzche, dans son orgueil intransigeant, dans sa fureur contre Dieu, le Divin et l’Idéal, en arriva à la même conclusion que Haeckel, le disciple outré de Darwin, à savoir que l’idée de l’âme, en laquelle nous autres, partisans du spiritualisme évolutif et transcendant, nous plaçons toutes les ressources et toutes les espérances, est « une régression vers l’état sauvage. » Néanmoins, par ses critiques incisives du temps actuel comme par ses revendications hardies, Nietzche prouve que désormais toute religion et toute philosophie qui ne s’adressera pas aux énergies de l’individu et aux profondeurs de la conscience, sera une philosophie et une religion mort-née. Par contre, la poétesse italienne Ada Negri, pousse le cri éloquent et ter-rible du peuple opprimé par l’industrie moderne. Elle prouve, contre Nietzche, que l’individualisme le plus fier ne parviendra pas à étouffer cette voix, et que toute doctrine, toute institution, tout art, qui négligera le principe de la solida-rité humaine, demeurera impuissant. Derrière « les souffrants » viennent « les chercheurs d’avenir ». Parallèle-ment à Nietzche, Ibsen, l’individualiste transcendant du drame moderne, cherche en son Théâtre de combat le salut social par la sincérité de la conscience et l’énergie de la volonté. Parallèlement à Ada Negri, Maeterlinck entrevoit une vie et un art nouveaux dans la pitié et dans la possible pénétration des âmes jusqu’à ce jour séparées par des cloisons étanches. Enfin voici venir quelques esprits prophétiques et véritablement voyants. Destinée tragique et sublime, celle de la grande cantatrice allemande, Wilhelmine Schroeder-Devrient. Elle nous montre une prêtresse consciente de l’art libérateur et sauveur, une prophétesse de théâtre, telle que le monde n’en avait pas vu avant elle. - Dans sa Renaissance, Gobineau esquisse avec les figures de Michel-Ange et de Vittoria Colonna un tableau saisissant de la réforme de l’art par la vie intérieure, tandis que Gustave Moreau, en son œuvre inégale mais d’immense portée, ébauché un essai magnifique d’épopée picturale où triomphe le principe régulateur et synthétique de l’évolution et de la hiérarchie des âmes. ...

129 lectures

Voir aussi

Böhm Ernst - Les ordres des commandants d'Auschwitz

Auteur : Böhm Ernst Ouvrage : Les ordres des commandants d'Auschwitz (1940 - 1945) Aperçu des...

Lire la suite

Menant Joachim - Zoroastre

Auteur : Menant Joachim Ouvrage : Zoroastre Essai sur la philosophie religieuse de la Perse Année :...

Lire la suite

Maury Alfred - Le symbolisme des animaux au moyen âge

Auteur : Maury Alfred Ouvrage : Le symbolisme des animaux au moyen âge Année : * Lien de...

Lire la suite

Bellamy Félix-Charles-Marie - Eon de l'Etoile

Auteur : Bellamy Félix-Charles-Marie Ouvrage : Eon de l'Etoile L'hérétique de Brocéliande Année : *...

Lire la suite

Czaplicka Maria Antonina - Le chamanisme en Sibérie

Auteur : Czaplicka Maria Antonina Ouvrage : Le chamanisme en Sibérie Année : 1914 Lien de...

Lire la suite

Carnoy Emile Henry - Contes français

Auteur : Carnoy Emile Henry Ouvrage : Contes français Année : 1885 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Roumanille Joseph - Galéjades et contes provençaux

Auteur : Roumanille Joseph Ouvrage : Galéjades et contes provençaux Année : 18** Lien de...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book