Acheter

Sombart Werner - Le socialisme allemand


Auteur : Sombart Werner
Ouvrage : Le socialisme allemand Une théorie nouvelle de la société
Année : 1938

Lien de téléchargement : Sombart_Werner_-_Le_socialisme_allemand.zip

Préface de l'auteur. Bien que le présent ouvrage traite du socialisme, c'est-à-dire d'un des problèmes autour desquels se concentre notre intérêt, il ne convient pas de le considérer comme une oeuvre d'actualité : il aurait pu être écrit il y a dix ou quinze ans, et peut-être – je le crains - sera-til, dans trente ans, plus « actuel » encore qu'aujourd'hui. Cela tient au fait que, de propos délibéré, je ne l'ai pas rapporté directement à la politique de notre gouvernement. Non pas, sans doute, que le régime hitlérien me laisse indifférent ou m'inspire de l'hostilité. Point du tout. Si j'ai renoncé à faire des comparaisons de détail avec le régime existant, et si je n'ai donné mon opinion sur les mesures politiques prises par notre gouvernement et sur les déclarations de nos dirigeants, que d'une façon occasionnelle, et le plus souvent à titre d'exemple, la cause est plutôt que j'estime, de la sorte, pouvoir mieux servir mon pays. La tâche que je me suis imposée, et qui consiste à donner une vue d'ensemble des divers problèmes sociaux de notre temps, tels qu'ils se posent à une mentalité national-socialiste, cette tâche ne saurait être remplie qu'en se tenant à l'écart de la politique quotidienne. C'est à ce prix seulement que nous aurons la possibilité d'envisager la totalité des problèmes dans leur simplicité fondamentale et dans les rapports naturels qui les lient. Je me suis efforcé d'analyser toutes les formules courantes, mais aussi de ramener à leur signification dernière les déclarations de caractère théorique et pratique, de retrouver partout les principes fondamentaux et la liaison systématique. Là où existe l'unité spirituelle, il fallait l'indiquer ; là où elle manque, il fallait la rétablir. C'est le procédé que j'ai appliqué - et avec une particulière intention - aux doctrines qui s'opposent au national-socialisme ; tel est, notamment, le marxisme. Si la troisième partie de cet ouvrage, où j'expose les théories marxistes, devait astreindre le lecteur à des efforts particulièrement ardus, qu'il veuille bien ne pas se laisser rebuter : il est absolument indispensable, pour un homme qui prétend pouvoir donner son avis en matière politique, de s'initier justement à ces doctrines, de comprendre l'ingénieuse structure et le rigoureux système qui font leur force. Il s'abandonnerait à une périlleuse illusion, celui qui considérerait cet effort de clarification et de systématisation des notions comme trop théorique, trop pédantesque et, par conséquent, inutile à l'organisation de la vie. Ce serait méconnaître la puissance de la pensée. La science même, dont cette clarification est un des principaux objectifs, peut servir à la « vie », en l'espèce à la politique. Il est vrai qu'aucun homme d'État ne doit agir selon des théories : il ne serait alors qu'un stérile doctrinaire. Mais il doit agir à l'aide de théories : il doit vêtir sa fermeté de la claire lumière des connaissances. Nous avons assez d'exemples d'hommes d'État de génie qui en ont usé ainsi -même en temps de révolution. Tout au moins faut-il que les « théories » soient susceptibles de créer la clarté requise. Dans le flot innombrable des écrits que le réveil national a déversé sur nous, il a été trop souvent développé des « théories » qui n'ont pas répondu à ce but. Tantôt on s'en tient simplement à des formules et l'on fabrique, pour l'usage quotidien, des « théories » à demi digérées. Tantôt, ce qui est pire encore, - par une confusion malsaine, « insincère », opérée entre le domaine de la foi et celui du savoir, entre le règne de la connaissance et celui de l'action, entre la science et la politique, - on prêche un irrationalisme et un mysticisme imprécis ; on bannit l'art de penser par notions claires, que Platon, Aristote et la scolastique nous ont enseigné, en le taxant étrangement de « préjugé libéral », ou même d'importation condamnable et indigne d'un bon patriote allemand. Pareilles « théories » sont plus funestes que l'absence de théories, car elles obscurcissent la vole de l’homme d’État au lieu de l'éclairer. Vis consilii expers mole ruit sua. Pour conjurer .le danger que dissimulent ces « théories », on ne saurait mieux faire que d'y opposer des vues claires et mûrement réfléchies. Telle est précisément la tâche à laquelle ne saurait se soustraire une science consciente de ses responsabilités. Sa lumière, en effet, est faite pour éclairer, non pour réchauffer. Parce qu'il traite du socialisme, ce livre est tenu - nous verrons pourquoi - de dérouler aux yeux du lecteur l'ensemble des problèmes sociaux. Je ne me suis imposé qu'une seule limite : j'ai laissé en dehors du champ de mes recherches les questions de politique extérieure et, par conséquent, le problème des frontières internationales. Non pas, certes, que je les tienne pour secondaires. Bien au contraire : je suis convaincu de leur rôle déterminant. La constitution interne de la société allemande serait sans doute toute différente suivant que nous deviendrions une province russe ou que de nouvelles victoires des puissances occidentales provoqueraient notre démembrement, suivant que nous prendrions la tête d'un « empire de l'Europe centrale » ou que, aux côtés de la France et de l'Italie, nous édifierions une « Pan-Europe », suivant qu'une guerre heureuse apporterait à notre peuple un accroissement sensible de territoire ou, enfin, que nos frontières actuelles demeureraient sans changement. Il est toutefois impossible de tenir compte de toutes ces éventualités lorsqu'on se livre à l'examen des tâches qui s'imposent à notre politique intérieure : le coefficient d'incertitude serait par trop élevé et l'on ne pourrait aboutir à des conclusions précises. Aussi m'en tiendrai-je, dans mes considérations, au dernier des cas que je viens d'énumérer. Que ce livre s'en aille donc par le monde, et qu'il y trouve sa place ! Il rencontrera de nombreux contradicteurs, je n'en doute pas, il les rencontrera au sein du parti au pouvoir et en dehors. Mais je ne le regrette nullement. C'est au travers des objections que la vérité parvient le mieux à se faire jour. Il m'est donc permis d'espérer que les idées développées dans cet ouvrage auront, peut-être, sur la marche des événements politiques, une influence, si modeste soit-elle. Ce qui, précisément, fait la beauté du mouvement national, ce qui permet d'espérer tant de lui, ce qu'il a d'authentiquement allemand, c'est que sa doctrine ne s'est pas pétrifiée en un dogme, mais qu'elle tend à prendre forme par un échange ininterrompu d'opinions contraires. À cet effort doit contribuer toute conviction honnête. Etant Bien entendu, naturellement, qu elle se meut dans le cadre idéologique du mouvement. Elle doit être nationaliste, mais elle doit également être socialiste. Que ces deux termes puissent être pris dans des acceptions diverses, c'est ce que prouvent les paroles et les actes de nos gouvernants, c'est ce que prouve l'apparition d'un livre consacré au socialisme allemand. Le but que poursuit expressément cet ouvrage, c'est d'assurer, aux forces évidemment puissantes qui tendent à réaliser dans un esprit socialiste l'idée nationale-socialiste, une orientation susceptible de leur conférer une action fécondante, et non dévastatrice. Au reste, si variées que puissent être aujourd'hui les interprétations qu'on donne au terme national-socialisme, ce qui nous unit, nous tous qui approuvons le mouvement national, c'est l'esprit d'où procèdent nos pensées et nos actes, c'est l'esprit qui a inspiré ce livre, c'est l'esprit qui s'exprime par les mots : tout pour notre pays W. S.. ...

2623 lectures

Voir aussi

Evola Julius - Métaphysique du sexe

Auteur : Evola Julius Ouvrage : Métaphysique du sexe Année : 1958 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Hisoard Dom - La propriété et la communauté des biens Tome 2

Auteur : Hisoard Dom Ouvrage : La propriété et la communauté des biens Tome 2 Année : 1869 Lien de...

Lire la suite

Chaillot J. L. - Pie VII et les Jésuites

Auteur : Chaillot J. L. Ouvrage : Pie VII et les Jésuites Année : 1879 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Kalios - Francement vôtre

Auteur : Kalios Ouvrage : Francement vôtre Année : 2019 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Nancy Claude - Les races humaines Tome 2

Auteur : Nancy Claude Ouvrage : Les races humaines Tome 2 (Leurs origines, leurs différences, leurs...

Lire la suite

Charpin Dominique - Lire et écrire à Babylone

Auteur : Charpin Dominique Ouvrage : Lire et écrire à Babylone Année : 2008 Lien de téléchargement...

Lire la suite

Nancy Claude - Les races humaines Tome 1

Auteur : Nancy Claude Ouvrage : Les races humaines Tome 1 (Leurs origines, leurs différences, leurs...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book