Auteur : Steiner Rudolf
Ouvrage : Chaleur et Matière Deuxième cours scientifique Quatorze conférences, données à Stuttgart du 1er au 14 mars 1920
Année : 1920

Lien de téléchargement : Steiner_Rudolf_-_Chaleur_et_Matiere.zip

Au long de ces conférences, Rudolf Steiner a très souvent employé, pour désigner la chaleur (Warme), le terme « Wesenswârme ». La langue française ne dispose pas d'une expression unique qui apparaisse satisfaisante dans tous les cas d'utilisation de ce mot, c'est pourquoi il a été ici traduit, selon les cas, par « être de la chaleur », « essence calorique », ou parfois même « chaleur » tout simplement. Un autre terme allemand difficile à traduire apparaît aussi dans ce contexte affecté d'une importance particulière: c'est le verbe « gestalten », avec son substantif « Gestaltung », pour lesquels une traduction par « former » et « formation » ne peut être satisfaisante. En effet, ces termes apparaissent pour caractériser l'action du domaine de la sous-nature (U-Gebiet), qui est ici clairement distingué comme étant à l'opposé du domaine des éthers avec ses forces formatrices modelantes (Bildekrafte). Ce domaine U est ici présenté comme celui d'où résulte le maintient de la forme, la cohésion. On a donc, afin de nettement différencier les deux éléments de cette polarité, utilisé pour la sous-nature, les mots « structurer », « structure » et « structuration ». On a, ce faisant, sacrifié parfois la fluidité de langage que le mot « forme » aurait souvent pu apporter, à une exigence de fidélité à la précieuse rigueur de cette distinction. ...