Acheter

Steiner Rudolf - Le Moi Son origine spirituelle Son évolution Son environnement


Auteur : Steiner Rudolf
Ouvrage : Le Moi Son origine spirituelle Son évolution Son environnement 19 conférences faites à Berlin du 19 octobre 1908 au 17 juin 1909
Année : 1908-1909

Lien de téléchargement : Steiner_Rudolf_-_Le_Moi_Son_origine_spirituelle_Son_evolution_Son_environnement.zip

Première conférence, Berlin 19 octobre 1908. Le monde astral Le monde astral. Les courants reliant l'homme aux différentes entités du monde astral. Maîtrise de ces différents courants par le Je. La folie, conséquence de la perte de maîtrise de ces courants. Aliénation mentale de Nietzsche. Liens entre les différentes entités astrales. Particularités du monde astral : interpénétration de la matière et fécondité des idées comme expression de leur véracité. Les deux mondes astrals : celui du bien et celui du mal. Le monde du Dévachan. Le Kamaloca. Deuxième conférence, 21 octobre 1908. Quelques caractéristiques du monde astral La répétition, principe le plus élémentaire du corps éthérique. Corps astral et éthérique chez la plante et l'animal. Particularités du monde astral : relation entre ce qui est séparé dans l'espace (ex. : parallélisme chez les jumeaux). Confluence de courants astrals (ex. : les siphonophores), développement du physique par retournement des organes (ex. : organes du poisson et de l'homme). Troisième conférence, 23 octobre 1908. Histoire du plan physique et histoire occulte L'histoire sur le plan physique et l'histoire occulte dans le monde spirituel. Histoire de la décadence de l'au-delà et de l'essor de l'ici-bas. Signification historique des initiés et du mystère du Golgotha pour l'au-delà et l'ici-bas (Descente du Christ aux enfers). Quatrième conférence, 26 octobre 1908. Le renoncement : loi du plan astrral, et le sacrifice : loi du plan du Dévachan Pensée, sentiment et vouloir objectifs acquis par l'entraînement occulte. Sentiment, vision astrale et imagination. Volonté, audition occulte (harmonie des sphères) et inspiration. La privation dans le monde astral (Kamaloca). Rôle préparatoire du renoncement. Différences entre monde astral et Dévachan. Rôle préparatoire du sacrifice. Cinquième conférence, 27 octobre 1908. Nature de la souffrance, de la joie et de la félicité Articulation de l'éthérique et de l'astral. Effet des lésions physiques : privation et refoulement d'activité du corps éthérique au sein du corps physique, douleur pour le corps astral. Effet de l'ascèse : excès de forces du corps éthérique et félicité pour le corps astral. Savonarole, un exemple des forces acquises par la mortification du corps physique. Souffrance dans le Kamaloca et félicité dans le Dévachan. L'endurance à la douleur physique en tant que chemin de connaissance. Le couronnement d'épines, un des degrés de l'initiation chrétienne, en est un exemple. Sixième conférence, 29 octobre 1908. Les quatre âmes-groupe de l'homme : Lion, Taureau, Aigle et Homme Ames-groupe et Je de groupe aux ères atlantéenne et lémurienne. Caractère des quatre âmes-groupe : Aigle, Lion, Taureau et Homme. Le sexe du corps éthérique opposé à celui du corps physique. Nature du Lion et corps féminin, nature du Taureau et corps masculin. Septième conférence, 2 novembre 1908. L'oubli Mémoire et oubli. La mémoire en relation avec le corps éthérique. La répétition, principe du corps éthérique. La loi globale du corps éthérique végétal. La part du corps éthérique restée disponible, non utilisée pour l'éducation. Relation de cette part libre avec la santé et la maladie. La part libre du corps éthérique, condition de l'évolution humaine. Action des représentations oubliées sur l'élément libre du corps éthérique. Rôle perturbateur des représentations non oubliées et action stimulatrice des représentations oubliées sur le développement. L'oubli, un grand bienfait pour la vie quotidienne et la vie morale. Apprentissage de l'oubli du monde physique dans le Kamaloca (traversée du Léthé). Valeur de l'oubli pour le salut de l'humanité. Huitième conférence, 10 novembre 1908. Nature de la maladie Le lien interne entre ces conférences. Maladie et guérison. Médecine matérialiste et spiritualiste. Le sang : expression du Je. Cinq formes de maladies et leur thérapie : 1. Maladies chroniques en relation avec le sang et le Je. 2. Maladies aiguës en relation avec le corps astral et les nerfs. 3. Affections glandulaires en relation avec le caractère ethnique et le corps éthérique. Au sujet du Tabès. Relation des organes entre eux et avec les planètes. La méthode thérapeutique. Maladies infectieuses en relation avec le corps physique. 5. Maladies et karma. Polémique de Paracelse. Neuvième conférence, 16 novembre 1908. Nature et signification du décalogue Comment doit être traduit et compris le décalogue. Jahvé : « Je suis le Je suis » et le Je du peuple juif. Nature de Jahvé : une sorte d'être de transition. Le déversement progressif de la connaissance du Je au sein du peuple juif. Retentissement du décalogue sur la santé des corps astral, éthérique et physique. L'action évolutive des divinités inférieures sur les corps physique, éthérique et astral de l'homme. Vénération des images de ces divinités chez les autres peuples. Le travail de Jahvé sur le Je de l'homme et sa vénération non figurative chez le peuple juif. Développement moins poussé de la soi-conscience chez les sages et les prêtres des autres peuples. Sous l'influence du décalogue, le peuple juif devient un peuple de prêtres. L'impulsion du Je dans le décalogue et dans le mystère du Golgotha. Dixième conférence, 8 décembre 1908. Nature du péché originel La séparation des sexes à l'ère lémurienne et la bisexualité à l'époque précédente. Relation de l'homme avec son environnement dans le passé. Effacement croissant des perceptions spirituelles. Attraction mutuelle des sexes et apparition des passions au milieu de l'ère atlantéenne. L'amour platonique des époques antérieures. Transmission de facteurs héréditaires au cours des générations : le péché originel. Séparation des sexes, individualisation de l'homme et maladie. Nature divine du corps éthérique et non divine du corps astral. Le corps physique, temple de Dieu. Les remèdes minéraux, créateurs d'un fantôme (double) du corps physique. Effets bénéfiques de ces remèdes : autonomie du corps physique en regard des influences des corps astral et éthérique. Effets néfastes : affaiblissement des influences bénéfiques des corps éthérique et astral sur le corps physique. Onzième conférence, 21 décembre 1908. Le rythme des corps humains Les quatre éléments constitutifs de l'homme dans la veille et le sommeil. Je de jour et Je universel. Rythme circadien du Je en relation avec la rotation terrestre. Le corps astral et l'astral universel. Le rythme hebdomadaire du corps astral en relation avec l'ancienne Lune et les phases lunaires. Variations du corps éthérique en quatre fois sept jours et en relation avec le cycle lunaire. Rythme de dix fois vingt-huit jours chez la femme et de douze fois vingt-huit jours chez l'homme ; leur relation avec l'ancien Saturne et avec l'orbite terrestre. Articulation des éléments constitutifs et sa relation avec les maladies. La fièvre ; l'exemple de la pneumonie. Rythme des éléments constitutifs et liberté humaine. Émancipation progressive des rythmes. Caractère abstrait de la science depuis le xve siècle. Expérimentation médicale de la phénacétine. Douzième conférence, ler janvier 1909. Méphistophélès et les tremblements de terre Méphistophélès et les tremblements de terre. Méphistophélès et la descente vers les Mères dans le Faust. Le prologue dans le ciel (Faust) et le livre de Job (Ancien Testament). Qui est Méphistophélès ? Influence de Lucifer et de ses cohortes sur l'homme. Zoroastre et la civilisation de l'ancienne Perse. Influence d'Ahriman et de ses cohortes sur l'homme. Pouvoir sur le feu et sur les forces terrestres : magie noire. L'apparition du Christ dans l'au-delà après l'événement du Golgotha (descente aux enfers). Enchaînement d'Ahriman par le Christ. Les Asuras. Relation permanente de l'ensemble du karma humain avec celui d'Ahriman. Karma individuel et karma général de l'humanité. Les couches de la Terre. La sixième couche (de feu), centre de l'activité d'Ahriman. Tremblements de terre et éruptions volcaniques en tant que réminiscences des catastrophes de l'ère lémurienne et atlantéenne. Possibilité, difficulté et justification de prédiction occulte des tremblements de terre. Treizième conférence, 12 janvier 1909. Les rythmes de la nature humaine Rythmes du Je, du corps astral, du corps éthérique et du corps physique et leurs rapports : 1, 7, 4 x 7, 10 x 4 x 7. La fièvre : processus de défense de l'organisme. Au sujet du poumon. Relation entre les différents rythmes du corps éthérique et du corps astral. Mouvement des corps célestes et rythmes des éléments constitutifs humains. Le rythme du corps physique (10 x 28 jours = 10 mois sidéraux) et durée de la vie foetale. Différences entre rythmes humains et rythmes des Anges, des Archanges et des Archées. Émancipation de l'homme des rythmes extérieurs et élaboration d'un nouveau rythme intérieur. Le rapport de 4 : 7 entre les éléments constitutifs et les incarnations. Quatorzième conférence, 26 janvier 1909. Maladie et karma Maladie et mort. Le temps du Kamaloca. Surmonter obstacles et entraves fortifie l'homme. Compensation dans les existences suivantes des souffrances et des torts causés. L'incompatibilité entre le courant héréditaire et les besoins de l'âme est une source de disharmonie. Origine karmique des maladies. La maladie en tant que préparation impossible à réaliser dans l'immédiat, mais réalisable dans le futur. Santé et maladie avant et pendant l'ère lémurienne. Le culte d'Esculape dans la mythologie grecque. Quinzième conférence, 15 février 1909. Évolution du christianisme dans l'humanité actuelle. Individualités-guides et êtres-avatars. Évolution humaine à travers les différentes incarnations, en comparaison de l'évolution des entités-avatars. Le Christ : l'entité-avatar la plus élevée. Action des entités-avatars sur la terre. Union d'une entité-avatar au corps éthérique de Sem, le patriarche des Sémites. Reproduction en nombre innombrable du corps éthérique de Sem dans ses descendants. Mise en réserve du propre corps éthérique de Sem dans le monde spirituel, en vue de la mission particulière de Melchisedech au sein du peuple hébreu. L'impulsion donnée par Melchisedech à Abraham. La reproduction du corps éthérique et du corps astral de Jésus de Nazareth, du fait de sa pénétration par l'entité-avatar du Christ. La conservation de ces reproductions éthériques et astrales dans le monde spirituel, en vue de leur insertion dans des hommes ayant acquis la maturité nécessaire. Histoire intime de l'évolution du christianisme s'y rapportant : du ler au ve siècle, importance du souvenir physique de l'action du Christ et des disciples. Exemples : Irénée, Papias, Augustin. Du ive au xiie siècle : révélation clairvoyante des événements de Palestine au travers d'hommes auxquels ont été données des reproductions du corps éthérique de Jésus de Nazareth. Exemples : l'auteur du poème « Héliand ». Du xie au xve siècle : ardeur religieuse et conviction intime des porteurs de reproductions du corps astral de Jésus de Nazareth. Exemples : François d'Assise, Elisabeth de Thuringe ; pour l'âme d'entendement : les scolastiques ; pour l'âme de conscience : les mystiques, Johannes Tauler, Maître Eckhart. Aux xve et xvie siècles : naissance de la science moderne à partir de la science chrétienne du Moyen-Age. Du xvie au xxe siècle : la science de l'esprit prépare le Je à devenir un organe d'accueil du Christ. Seizième conférence, 22 mars 1909. Le fait christique et les esprits retardataires : Lucifer, Ahriman, Asuras. Les esprits faisant progresser l'évolution et les esprits hostiles qui l'entravent. Influence des esprits lucifériens à l'ère lémurienne : le désir. Les contremesures des esprits du progrès : maladie, souffrance, douleur et mort. Influence des esprits ahrimaniens à l'ère atlantéenne : erreur et péché. Les contre-mesures : la force du karma, une possibilité de corriger l'erreur et le péché. Influence actuelle de Lucifer et d'Ahriman : Lucifer agit sur l'âme de sensation et Ahriman sur l'âme d'entendement de l'homme. La force à venir des Asuras, force du mal beaucoup plus intense, s'attaquant à l'âme de conscience et au Je. Difficulté de parer à cette influence. Le Christ, Maître du karma. Perte de la perception directe du monde spirituel sous l'influence de Lucifer et d'Ahriman. Rédemption des êtres lucifériens par la connaissance que l'homme a du Christ. L'Esprit Saint en tant qu'Esprit luciférien épuré. La signification de l'Esprit Saint dans la loge des Maîtres de la Sagesse et de l'Harmonie des sensations, et dans la connaissance que l'humanité a du Christ. La force réelle de la science de l'esprit. Contradiction apparente entre occultisme oriental et occidental. Dix-septième conférence, 27 avril 1909. Rire et pleurer. La physionomie du divin dans l'homme L'homme rit et pleure, l'animal grimace et hurle. Pleurer expression d'une certaine disharmonie avec le monde extérieur, resserrement du corps astral par le Je. Le rire, expression d'une dilatation du corps astral par le Je. Je individuel de l'homme, âme-groupe ou Je de groupe chez l'animal. Inversion du processus respiratoire dans le rire et le pleurer. Rire et pleurer, expressions de l'égoïté humaine. Sentiment de supériorité dans le rire, repli sur soi-même dans les pleurs. Rire et pleurer sans motif. Équilibre entre joie et peine, expression de la relation entre le Je et l'environnement et non d'un sentiment de supériorité ou d'un écrasement. Sourire en pleurant et pleurer en riant. Rire et pleurer, expression du divin dans l'homme. Dix-huitième conférence, 3 mai 1909. L'empreinte du Je dans les différentes races humaines Différenciation des races au cours de l'évolution terrestre. Influence du rayonnement solaire sur l'évolution terrestre et humaine. L'homme de l'ère lémurienne au Pôle Nord : des êtres éthériques doués d'âmes-groupe. Dans les contrées équatoriales, des formes humaines très évoluées, porteuses d'âmes individuelles. La migration des meilleurs éléments de la population lémurienne vers l'Atlantide. Différents degrés d'évolution des atlantéens : géants et nains. Les normaux sont les plus aptes à évoluer. Les autres émigrants et l'influence de leur sentiment du Je sur la couleur de leur peau. La population indienne rouge de l'Amérique : un reste de population doué d'une forte pulsion du Je, ayant émigré vers l'ouest. Ceux ayant émigré vers l'est, doués d'un faible sentiment du Je, ont laissé leur trace dans les populations noires d'Afrique. La migration de Manou avec le petit groupe qu'il avait réuni autour de lui, en vue de l'évolution ultérieure de la Terre. Différentes manières de se représenter Dieu. « Ongod » une représentation datant d'un passé lointain. Les impulsions des Maîtres de la Sagesse et de l'Harmonie des sensations. Dix-neuvième conférence, 17 juin 1909. Évolution, involution, création à partir du néant Différence entre l'évolution humaine et l'évolution animale et végétale. Mort de la plante après achèvement du développement de son corps éthérique et accès à la maturité sexuelle. Mort de l'animal après achèvement du développement du corps astral. Potentialité évolutive du Je humain d'incarnation en incarnation par l'éducation. Exemple d'un fait évolutif : la graine et la fleur achevée, involution et évolution. Évolution et involution chez l'homme, entre naissance et mort et entre mort et naissance. Différence avec la plante : possibilité de création à partir du néant, d'expériences non liées au karma. La néocréation de l'entité humaine à partir du néant en vue de l'évolution vénusienne. Le Je de l'homme s'élève : 1. par la pensée logique, 2. par le jugement esthétique, 3. par le jugement et l'accomplissement du devoir moral. Au sujet de la participation des Esprits de la Personnalité (Esprits du Temps) à l'évolution humaine. Création du vrai, du beau et du bien à partir du néant, en tant que création en l'Esprit-Saint. L'apparition du Christ, fondement de notre évolution. L'incarnation du Christ dans un corps humain : un acte libre de création à partir du néant. ...

6360 lectures

Voir aussi

Dun Robert - L'âme européenne

Auteur : Dun Robert (Martin Maurice) Ouvrage : L'âme européenne Réponse à Bernard-Henri Lévy Année...

Lire la suite

Dun Robert - Le grand suicide

Auteur : Dun Robert (Martin Maurice) Ouvrage : Le grand suicide 1914 - 1939 - 19..? Année : 1984...

Lire la suite

Rencontre avec Robert Dun

Auteur : Les amis de Robert Dun Ouvrage : Rencontre avec Robert Dun Année : Lien de téléchargement...

Lire la suite

Von Hayek Friedrich August - La route de la servitude

Auteur : Von Hayek Friedrich August Ouvrage : La route de la servitude Année : 1944) Lien de...

Lire la suite

Robiou Félix - Histoire des Gaulois d'Orient

Auteur : Robiou Félix Ouvrage : Histoire des Gaulois d'Orient Année : 1876 Lien de téléchargement :...

Lire la suite

Larnaudie Mathieu - Les jeunes gens

Auteur : Larnaudie Mathieu Ouvrage : Les jeunes gens Enquête sur la promotion Senghor Année : 2018...

Lire la suite

Deloche Maximin - L'énigme de Civaux

Auteur : Deloche Maximin Ouvrage : L'énigme de Civaux Lemovices et Pictons Le christianisme en...

Lire la suite



Donner


Histoire E-Book
Recension d'ouvrages rares et interdits


Histoire E-Book